> > > Aliments pour bébés : Le Parlement européen va recadrer les règles

Aliments pour bébés : Le Parlement européen va recadrer les règles

Actualité publiée dans "Législation" le 12/06/2013

Le Parlement européen a adopté mardi 11 juin une nouvelle mesure qui vise à clarifier les étiquetages et à simplifier la composition des aliments pour bébés. Les nouvelles normes devront être appliquées d’ici à 2015.

Aliments pour bébés : Le Parlement européen va recadrer les règles
Le parlement européen veut durcir la règlementation des aliments spécialisés pour bébés (Lars Plougmann/CC-by-sa)

Une législation plus stricte

Le Parlement européen a décidé ce mardi de renforcer les règles concernant la composition et l’étiquetage des produits alimentaires dits « spécifiques », c’est-à-dire destinés à un groupe de personnes en particulier : ce sont les aliments pour bébés, les aliments diététiques ou de régime, les aliments pour sportifs, etc.

Les aliments pour bébés

En ce qui concerne les aliments pour bébés, il s’agit surtout de sanctionner la présence de substances toxiques, telles que les pesticides, compte tenu de la fragilité des enfants.

L’eurodéputée écologiste Michèle Rivasi se dit satisfaite : « Nous nous félicitons de l’introduction du principe de précaution dans ce texte et rappelons que les enfants, qui ont un métabolisme beaucoup plus fragile que le nôtre, doivent être préservés de toutes ces substances toxiques présentes dans l’alimentation. »

Les substituts au lait maternel sont également visés : les emballages des laits « de suite » destinés aux bébés de 6 à 12 mois ne pourront plus afficher de photos de « bébés parfaits » afin de ne pas décourager l’allaitement maternel

Les aliments diététiques

Du côté des aliments de régime ou pour sportifs, du type barre de céréales, aliments déshydratés ou biscuits énergétiques, la nouvelle législation prévoit d’interdire l’utilisation détournée de l’appellation « diététique ».

Le Parlement veut éviter « les abus notoires en matière d’étiquetage de ces aliments, qui usent et abusent parfois de l’argument santé sans être réellement, pour autant, des aliments spécifiques », comme l’a précisé Frédérique Ries, rapporteur du texte au Parlement.

Une politique lancée en décembre 2012

L’Union européenne avait fixé les objectifs d’une nouvelle politique commune en matière d’alimentation spécifique lors d’une réunion les 18 et 19 décembre 2012.

Le Syndicat Français de la Nutrition Spécialisée (SFNS) avait fait savoir que les autorités européennes définiraient courant 2013 un « nouveau cadre juridique » pour la nutrition spécialisée.

Après un rapport de la Commission européenne, le Parlement a voté ce mardi 11 juin ces nouvelles mesures, qui devront être appliquées d’ici à 2105.

Actualités en rapport

La proposition de loi sur la laïcité rejetée par l'Assemblée nationale

Actualité publiée dans "Législation" le 30/05/2013

La proposition de loi sur la laïcité rejetée par l'Assemblée nationale

L'Assemblée nationale a rejeté mercredi la proposition de loi déposée par l'UMP suite à l'affaire Baby-loup. L'UMP demandait à ce que les entreprises puissent réglementer le port de signes religieux sur le lieu de travail.

Le port du voile dans les crèches, le point sur les règles en vigueur

Actualité publiée dans "Législation" le 28/10/2013 - Mise à jour le 03/11/2014

Le port du voile dans les crèches, le point sur les règles en vigueur

Relancée par l’affaire Baby Loup, la question du port de voile dans les établissements accueillant des jeunes enfants (EAJE) est pour le moment dans les mains des magistrats de la Cour d’appel de Paris.

L'assemblée nationale réforme le congé parental

Actualité publiée dans "Législation" le 22/01/2014

L'assemblée nationale réforme le congé parental

Le 20 janvier, les députés ont voté la réforme du congé parental proposée par Najat Vallaud-Belkacem dans le cadre du projet de loi sur l’égalité femmes-hommes. Par un dispositif incitatif, le texte aspire à plus d’engagements de la part du 2e parent et plus généralement, de la part du père.

Les députés ne veulent pas de Wifi dans les crèches

Actualité publiée dans "Législation" le 28/01/2014

Les députés ne veulent pas de Wifi dans les crèches

L’Assemblée nationale a voté pour la proposition de loi sur les risques résultant des ondes électromagnétiques. Les députés se sont ainsi prononcés contre l’installation de boîtiers Wifi dans les crèches. Les écoles maternelles ne sont pas concernées par cette décision.

Le grand site de la petite enfance