> > > L'alimentation des tout-petits au coeur des débats européens

L'alimentation des tout-petits au coeur des débats européens

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 17/12/2012 - Mise à jour le 20/12/2012

Mardi et mercredi, les ministres de l'Union européenne devraient se réunir pour fixer des objectifs communs et définir de nouvelles règles sur l'alimentation des populations fragiles aux besoins nutritionnels particuliers.

L'alimentation des tout-petits au coeur des débats européens
L'alimentation des tout-petits passe par la règlementation européenne (devinf/CC-by)

Un cadre européen pour l'alimentation spécialisée

D'après un communiqué du Syndicat Français de la Nutrition Spécialisée (SFNS), les autorités européennes devraient prochainement définir « un nouveau cadre juridique » pour la nutrition spécialisée. Une manière d'uniformiser et donc de mieux réglementer les pratiques en vigueur.

Par nutrition spécialisée, il faut entendre les produits et contenants de consommation destinés à public soumis à un régime alimentaire particulier. Il peut s'agir ainsi de personnes âgées, de sportifs de haut niveau, de personnes malades ou intolérantes à certains produits communs et, bien entendu, les nourrissons et enfants en bas âge.

La réunion du 18 et 19 décembre 2012 n'aboutira pas directement à une nouvelle législation, mais plus concrètement à la validation d'une politique commune. Il s'agira ainsi de définir quelles sont ou seront les règles à modifier.

De nouvelles règles de fabrication et de commercialisation des produits alimentaires spécialisés

En premier lieu, les autorités compétentes devront se pencher sur une mise aux normes vis-à-vis des directives européennes. Il s'agira donc pour les autorités compétentes de redéfinir quels sont les produits d'alimentation spécialisée qui ne correspondent pas aux règles européennes en vigueur.

D'autres produits tels que les laits de croissance ou les aliments pour sportifs feront, eux, l'objet d'un rapport précis de la Commission européenne en lien avec l'agence européenne de sécurité alimentaire (EFSA). Ce rapport proposera de nouvelles pistes juridiques pour ces produits, toujours dans le cadre d'un droit à la sécurité nutritionnelle.

Selon les différentes sources, un texte de loi devrait être publié avant la mi-2013 par l'Union européenne.

En résumé, par cette « normalisation » européenne, les autorités veulent s'assurer d'une véritable qualité sanitaire, une sécurité des produits d'alimentation spécialisée. Cette qualité n'étant possible que par un contrôle accru des processus de fabrication et de distribution.

Actualités en rapport

Des probabilités mathématiques pour dépister l'obésité infantile

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 05/12/2012

Des probabilités mathématiques pour dépister l'obésité infantile

Selon une étude internationale, il serait désormais possible, grâce à une équation, de savoir si un enfant a des risques de devenir obèse vers ses 7 ans. Pour certains médecins, cette recherche modifie dangereusement la vision de l'obésité.

Bronchiolite : des spécialistes discutent le rôle des kinés

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 05/12/2012

Bronchiolite : des spécialistes discutent le rôle des kinés

S'appuyant sur la synthèse de plusieurs études, la revue « Prescrire » estime que la kinésithérapie respiratoire ne serait pas efficace en cas de bronchiolite chez le nourrisson. Les professionnels de santé ne sont pas tous de cet avis.

L'Assemblée nationale bannit le Bisphénol A ... à partir de 2015

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 29/11/2012

L'Assemblée nationale bannit le Bisphénol A ... à partir de 2015

Les députés ont voté à l'unanimité l'interdiction du bisphénol A dans les emballages alimentaires pour janvier 2015. La date a été reportée pour que les industrielles puissent s'adapter. Pour les produits pour nourrissons, l'interdiction entre en vigueur dès 2013.

Des crèches sources d'obésité

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 27/11/2012

Des crèches sources d'obésité

Une étude internationale a révélé que les enfants gardés en structures d'accueil ont plus de risque de devenir obèses que ceux qui restent chez eux. Les chercheurs supposent une inadaptation de certaines structures.

Le grand site de la petite enfance