> > > Des probabilités mathématiques pour dépister l'obésité infantile

Des probabilités mathématiques pour dépister l'obésité infantile

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 05/12/2012

Selon une étude internationale, il serait désormais possible, grâce à une équation, de savoir si un enfant a des risques de devenir obèse vers ses 7 ans. Pour certains médecins, cette recherche modifie dangereusement la vision de l'obésité.

Des probabilités mathématiques pour dépister l'obésité infantile
Une équation mathématique permettrait d'évaluer les risques pour l'enfant de devenir obèse (Rick Kimpel/CC-by-sa)

Une simple équation pour prédire l'obésité

L'étude, dirigée par le professeur Philippe Froguel à l'Institut Pasteur de Lille, a d'abord été réalisée sur 4000 enfants finlandais nés en 1986. Ces derniers ont été suivis de leur naissance à leur adolescence.

Les scientifiques ont analysé les informations recensées à la naissance et se sont aperçus que ces dernières suffisaient pour prédire les risques d'obésité à l'enfance (vers 7 ans), ou à l'adolescence (vers 16 ans).

Avec les données telles que l'indice de masse corporelle des 2 parents avant la grossesse, le poids du bébé à la naissance, la profession de la mère, le tabagisme pendant la grossesse et le nombre d'enfants dans la famille, les scientifiques ont mis au point une équation permettant de connaître les risques d'obésité.

Les chercheurs ont ensuite testé leur équation sur 1 500 enfants et 1 000 enfants américains, tous nés dans les années 1980, et ont remarqué qu'en ajoutant des caractéristiques en fonction du pays, cette équation est plus efficace.

Une vision modifiée de l'obésité

Pour Patrick Tounian, chef du service de nutrition pédiatrique à l'hôpital Armand Trousseau, ces résultats pourraient modifier la vision générale faite de l'obésité, en déculpabilisant les familles.

Or, selon les scientifiques et les professionnels de santé, les facteurs génétiques ne jouent qu'un rôle mineur en ce qui concerne le pronostic de l'obésité de l'enfant, même si 5 % des obèses sévères le sont à cause de mutations génétiques ou d'anomalies chromosomiques, toutes responsables de troubles majeurs de l'appétit.

Une fois installée, l'obésité, qui concerne 10 % à 25 % des enfants européens, est très difficile à traiter, d'où l'importance de campagnes de prévention efficace, auprès des parents notamment. Il est fondamental pour les chercheurs que l'accent soit davantage mis sur la nécessité d’un bon équilibre alimentaire, et ce, dès le plus jeune âge, ainsi que de la pratique d'une activité sportive régulière.

Actualités en rapport

Bronchiolite : des spécialistes discutent le rôle des kinés

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 05/12/2012

Bronchiolite : des spécialistes discutent le rôle des kinés

S'appuyant sur la synthèse de plusieurs études, la revue « Prescrire » estime que la kinésithérapie respiratoire ne serait pas efficace en cas de bronchiolite chez le nourrisson. Les professionnels de santé ne sont pas tous de cet avis.

L'Assemblée nationale bannit le Bisphénol A ... à partir de 2015

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 29/11/2012

L'Assemblée nationale bannit le Bisphénol A ... à partir de 2015

Les députés ont voté à l'unanimité l'interdiction du bisphénol A dans les emballages alimentaires pour janvier 2015. La date a été reportée pour que les industrielles puissent s'adapter. Pour les produits pour nourrissons, l'interdiction entre en vigueur dès 2013.

Des crèches sources d'obésité

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 27/11/2012

Des crèches sources d'obésité

Une étude internationale a révélé que les enfants gardés en structures d'accueil ont plus de risque de devenir obèses que ceux qui restent chez eux. Les chercheurs supposent une inadaptation de certaines structures.

L'alimentation des tout-petits au coeur des débats européens

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 17/12/2012 - Mise à jour le 20/12/2012

L'alimentation des tout-petits au coeur des débats européens

Mardi et mercredi, les ministres de l'Union européenne devraient se réunir pour fixer des objectifs communs et définir de nouvelles règles sur l'alimentation des populations fragiles aux besoins nutritionnels particuliers.

Le grand site de la petite enfance