> > > La crèche collective

La crèche collective

Fiche publiée dans "Modes de garde" le 27/09/2012

La crèche collective est une structure d'accueil courante qui propose aux parents un accueil régulier de leur enfant jusqu'à l'âge de 3 ans. Une crèche collective fonctionne sur des horaires fixes et offre à l'enfant un cadre adapté en compagnie des autres enfants.

La crèche collective
La crèche collective

Présentation

Les crèches collectives sont des structures de proximité permettant aux parents de déposer leur enfant à la structure le matin et de le reprendre le soir. Implantées en général dans les quartiers à proximité du domicile, elles proposent un cadre de vie adapté aux enfants. Les crèches collectives accueillent jusqu'à 60 enfants, séparés en salles regroupant environ 15 enfants chacune.

Âge des enfants

Les crèches collectives acceptent de garder les enfants jusqu'à leur entrée en maternelle, à l'âge de 3 ans au maximum. Les enfants sont généralement acceptés en crèche à partir de l'âge de 3 mois.

Places disponibles

Obtenir une place en crèche est difficile et il vous faudra prendre contact avec la crèche dès que votre grossesse est confirmée. Une rencontre avec le directeur de l'établissement est nécessaire et cette entrevue est à préparer comme un entretien d'embauche. Votre couple devra montrer sérieux et motivation afin d'inspirer confiance au directeur.

Horaires

Les horaires d'ouverture des crèches sont assez stricts, avec un accueil en règle général de 7 heures 30 à 18 heures 30. Certaines structures proposent des horaires atypiques, avec une ouverture à 7 heures le matin ou une fermeture à 19 heures 30 le soir. Vous pouvez y placer votre enfant pendant 1 à 5 jours par semaine. Les crèches sont, pour la plupart, fermées le dimanche ainsi que les jours fériés.

Tarifs

Les crèches collectives respectent, en général, le barème national défini par la CAF dans le cadre de la PSU (prestation de service unique). Le tarif horaire est défini en fonction de vos revenus, mais ne peut dépasser 3 euros.

Avantages et inconvénients

Les crèches collectives présentent les avantages suivants pour les familles :

  • une garde sans interruption des enfants ;
  • un encadrement professionnel par une équipe pluridisciplinaire ;
  • un lieu d'accueil de qualité, contrôlé par les services de la PMI ;
  • un tarif très intéressant, en particulier pour les foyers à faibles revenus ;
  • un cadre privilégiant la sociabilisation des enfants, souvent à travers un projet pédagogique.

Inconvénients à la garde d'enfant en crèche collective :

  • des horaires qui peuvent être inadaptés à la situation des parents ;
  • un cadre agité qui fatigue les enfants à la fin de la journée ;
  • un risque de contagion des enfants élevé ;
  • aucune prise en charge des enfants malades ;
  • des places parfois impossibles à obtenir pour certaines classes de foyer.

Inscription

Pour inscrire votre enfant en crèche, il convient de vous renseigner au plus vite auprès de votre mairie qui vous indiquera le mode d'inscription dans votre commune.

Conditions

Des conditions de résidence sont souvent appliquées dans les crèches collectives, elles dépendent cependant de la politique locale ou des règlements intérieurs des crèches. L'âge minimum des enfants accueillis dépend des établissements.

Des paramètres supplémentaires peuvent motiver les attributions des places dans les crèches collectives, selon les politiques locales ou les règlements des établissements. Par exemple, les enfants porteurs de handicaps ou les familles monoparentales peuvent être prioritaires.

Formalités

Selon les communes, vous devez contacter directement les structures d'accueil ou bien passer par un service centralisé qui s'occupera de votre dossier. Un formulaire sera à remplir dans la quasi-totalité des cas, et un entretien avec le directeur de la structure est souvent requis. Renseignez-vous en premier lieu auprès de votre mairie pour en savoir plus.

Dossier

Le dossier d'inscription de votre enfant devra comporter en général les coordonnées de votre famille ainsi que le détail des périodes de garde voulues. Les pièces suivantes peuvent être réclamées :

  • attestation de travail, bulletin de salaire ou attestation du Pôle Emploi ;
  • justificatif de domicile datant de moins de 3 mois ;
  • photocopie du livret de famille et de l’acte de naissance de l’enfant ;
  • photocopie du carnet de vaccinations ou des vaccinations ;
  • dernier avis d’imposition ;
  • attestation de prestation CAF.

Cette liste n'est pas exhaustive et les documents réclamés dépendent des établissements et des communes.

Fonctionnement

Les crèches collectives sont en général des crèches municipales, mais on retrouve une bonne partie de ces EAJE qui sont gérées par des associations. Ces dernières ne peuvent être créées que lorsque la politique locale accorde des financements aux structures privées associatives.

Gestion

L'enquête de la Drees donne une indication précise de la gestion des crèches collective, ces dernières sont principalement gérées par les communes :

  • 70% sont gérées par la commune (CCAS, EPCI)
  • 8% par le département
  • 18% par une association loi 1901

Encadrement

L'encadrement est composé d'au moins 40% de puéricultrices, d'éducateurs de jeunes enfants, d'auxiliaires de puériculture, d'infirmiers ou de psychomotriciens. Le reste de l'encadrement est composé de personnel à qualifications diverses, possédant par exemple le CAP petite enfance.

La direction d'une crèche collective est assurée par une puéricultrice ou par un éducateur de jeunes enfants, ayant tous deux au moins 3 années d'expérience professionnelle. Des conditions supplémentaires sont requises pour les EJE.

En savoir plus : code de la santé.

Financement

Les crèches collectives sont financées via la prestation de service unique (PSU), à laquelle peut se greffer un contrat enfance jeunesse (CEJ). Une convention entre l'établissement d'accueil, la CAF et un partenaire financier est donc nécessaire pour chaque crèche.

Informations diverses

Évolution des crèches collectives

Depuis l'évolution du temps de travail, devenu plus souple, et l'instauration de la prestation de service unique, le nombre de crèches collectives est en baisse sensible : en baisse de 3,5% entre 2005 et 2009. Cette baisse résulte de la transformation des crèches collective en structure multi-accueil, une évolution souhaitée par la CAF dans le cadre de la PSU.

Capacité d'accueil

D'après l'enquête menée par la Drees en 2010, les capacités d'accueil sont :

  • 20% des crèches accueillent moins de 20 enfants
  • 28% accueillent entre 20 et 40 enfants
  • 40% accueillent entre 40 et 60 enfants
  • 12% accueillent plus de 60 enfants

La capacité d'accueil maximal des crèches collectives est cependant fixée à 60 par l'article R2324-25 du code la santé publique.

Le grand site de la petite enfance