> > > USA : l'obésité recule de 43 % chez les tout-petits

USA : l'obésité recule de 43 % chez les tout-petits

Actualité publiée dans "International" le 03/03/2014

Une enquête américaine révèle que le nombre de très jeunes enfants souffrant d’obésité aux États-Unis a diminué ces dernières années. Ce recul de l’obésité pourrait s’expliquer par les changements au sein des structures d’accueil.

USA : l'obésité recule de 43 % chez les tout-petits
Bien manger, bien bouger, deux recettes qui font mouche aux USA pour lutter contre l’obésité infantile (Flickr – Plano Light/CC-by-2.0)

La politique de lutte contre l’obésité fait ses preuves

Aux États-Unis, les enfants ne peuvent entrer au « kindergarten », l’équivalent de la maternelle, qu’à partir de 5 ans. Avant cet âge les parents doivent trouver des solutions de garde, mais tous les Américains ne peuvent pas se le permettre, en partie à cause du coût que cela représente.

À San Francisco par exemple une mère de famille doit débourser 700 euros par mois pour faire garder son enfant de 2 ans à la crèche et 400 dollars par semaine pour qu’une nourrice vienne garder son 2e enfant à domicile.

En s’engageant dans la lutte contre l’obésité aux États-Unis, Michelle Obama a encouragé ces établissements à modifier la nourriture qu’ils donnaient aux enfants et à prévoir davantage d’activités sportives.

Une étude du centre de contrôle et de prévention des maladies, publiée le 25 février dans le « Journal of the American Medical Association », révèle que ces changements, même s’ils ne sont pas les seuls responsables, ont porté leurs fruits.

En 8 ans, le taux d’obésité chez les jeunes enfants, âgés de 2 à 5 ans, a diminué de 43 %. Une très bonne nouvelle puisque le fait d’être en surpoids à cet âge multiplie par cinq le risque d’être obèse à l’âge adulte avec les problèmes cardiaques et respiratoires associés.

Les chercheurs ont aussi constaté que les jeunes enfants issus de familles défavorisées et suivant les programmes fédéraux de nutrition étaient moins nombreux à souffrir d’obésité.

Des résultats encourageants

Selon le docteur Tom Frieden, directeur des centres de contrôle et de prévention des maladies, ces résultats « confirment qu’au moins chez les enfants, il est possible de changer la situation et de commencer à faire reculer l’épidémie d’obésité ». Michelle Obama est de cet avis et estime que ces résultats sont une « super nouvelle ».

Selon la femme du président américain, le mouvement « Let’s Move ! » aurait permis aux Américains de prendre des habitudes plus saines. Lancée en 2010, l’opération « Let’s Move ! » est une campagne active de sensibilisation, axée sur le sport et l’activité physique quotidienne. Cette campagne est soutenue par de nombreuses célébrités qui interviennent régulièrement à la télé ou dans les établissements publics aux côtés de la First Lady outre-Atlantique.

En France, pour les mêmes raisons les autorités de santé ont développé le Programme National Nutrition Santé (PNNS) en 2001, plus connu aujourd’hui via le site mangerbouger.fr.

Actualités en rapport

Belgique : le néerlandais obligatoire dans certaines crèches ?

Actualité publiée dans "International" le 04/03/2014

Belgique : le néerlandais obligatoire dans certaines crèches ?

En avril 2014 un nouveau décret devrait entrer en application en Belgique dans les crèches affiliées au réseau flamand Kind en Gezin. Prévoyant la mise en place d’un quota d’agents néerlandophone dans les équipes administratives et pédagogiques, le décret inquiète les élus et professionnels de...

Trois ans après, les crèches de Fukushima sont toujours trop calmes

Actualité publiée dans "International" le 12/03/2014

Trois ans après, les crèches de Fukushima sont toujours trop calmes

Déjà 3 ans que la catastrophe de Fukushima a eu lieu, mais les esprits restent traumatisés. Le fonctionnement des crèches en est la preuve, car malgré la simplification des limitations imposées suite au désastre, rien n’a changé. Les enfants restent à l’intérieur des établissements et n’osent...

Crèches de l’étranger : le canton de Genève refuse d’abaisser son taux d’encadrement

Actualité publiée dans "International" le 12/02/2014

Crèches de l’étranger : le canton de Genève refuse d’abaisser son taux d’encadrement

Dans le canton de Genève en Suisse, un projet de loi visait à diminuer le taux d’encadrement dans les crèches afin d’augmenter le nombre de places disponibles, tout en n’engageant pas ou peu de dépenses supplémentaires. Le projet a été rejeté massivement par référendum.

Une crèche française à New York

Actualité publiée dans "International" le 27/03/2014 - Mise à jour le 03/11/2014

Une crèche française à New York

Depuis septembre 2013, à New York, Vanessa Handal-Ghenania accueille une quinzaine d’enfants, âgés de 0 à 5 ans, dans sa crèche familiale bilingue français-anglais « Les petits poussins ». Dans cette ville, d’autres établissements pour les élèves francophones existent.

Le grand site de la petite enfance