> > > Belgique : le néerlandais obligatoire dans certaines crèches ?

Belgique : le néerlandais obligatoire dans certaines crèches ?

Actualité publiée dans "International" le 04/03/2014

En avril 2014 un nouveau décret devrait entrer en application en Belgique dans les crèches affiliées au réseau flamand Kind en Gezin. Prévoyant la mise en place d’un quota d’agents néerlandophone dans les équipes administratives et pédagogiques, le décret inquiète les élus et professionnels de tous bords.

Belgique : le néerlandais obligatoire dans certaines crèches ?
En périphérie de Bruxelles, les élus francophones et néerlandophones s’unissent contre le décret (Flickr – historic.brussels/ CC-by-2.0)

L’obligation de parler flamand dans certaines crèches

En Belgique, les crèches peuvent dépendre de différents organismes. L’office de la naissance et de l’enfance (ONE) et le Kind en Gezin en sont les deux principaux. Représentants en quelque sorte du gouvernement fédéral, ces deux organismes sont chargés de l’agrément, du subventionnement et de l’accompagnement des crèches qui leur sont affiliés.

D’une manière générale, l’ONE va concerner les crèches de la communauté française de Belgique alors que Kind en Gezin va davantage s’adresser aux établissements de la communauté flamande. Toutefois, les crèches restent libres de choisir l’organisme de leur choix.

Jusqu’ici moins stricte, administrativement parlant, Kind en Gezin a validé un nouveau décret en défaveur des crèches exclusivement francophones. À compter d’avril 2014, dans toutes les crèches agréées par l’organisme flamand, le responsable et au moins une puéricultrice devront être en mesure de présenter un certificat de maîtrise du néerlandais.

Si cette obligation n’est pas respectée, les crèches perdront leur agrément, entrainant la fin pour les parents des exonérations fiscales des frais de crèches particulièrement élevés et la perte de la couverture d’assurance de l’établissement. En d’autres termes, ces établissements seront condamnés à une fermeture économique.

Les professionnels et les communes réagissent

En périphérie de Bruxelles, plusieurs communes, situées pourtant en Région flamande, s’opposent à ce décret. À Drogenbos par exemple, la liste Union des Francophones (UF) a déposé une motion de retrait visant les dispositions de ce décret.

Cette motion a été approuvée à l’unanimité par le conseil communal, réunissant francophones et néerlandophones, majorité et opposition confondues.

Pour les élus comme pour les professionnels des crèches, la mise en place de mesures aussi contraignantes signifierait la fin de nombreuses structures d’accueil, à une époque où les besoins en terme de places en crèche n’ont jamais été aussi forts.

Dans des propos repris par RTL.be, la porte-parole de Kind en Gezin souhaite rassurer les parents, élus et responsables d’établissement, évoquant une application du décret « en douceur ». « On va voir comment les crèches s’en sortent, on ne va certainement pas leur retirer l’agrégation, dès le 1er janvier » explique-t-elle, précisant qu’il y aura « une longue période de transition ». L’application de l’ensemble des règles du décret est attendue pour 2020.

Actualités en rapport

USA : l'obésité recule de 43 % chez les tout-petits

Actualité publiée dans "International" le 03/03/2014

USA : l'obésité recule de 43 % chez les tout-petits

Une enquête américaine révèle que le nombre de très jeunes enfants souffrant d’obésité aux États-Unis a diminué ces dernières années. Ce recul de l’obésité pourrait s’expliquer par les changements au sein des structures d’accueil.

Trois ans après, les crèches de Fukushima sont toujours trop calmes

Actualité publiée dans "International" le 12/03/2014

Trois ans après, les crèches de Fukushima sont toujours trop calmes

Déjà 3 ans que la catastrophe de Fukushima a eu lieu, mais les esprits restent traumatisés. Le fonctionnement des crèches en est la preuve, car malgré la simplification des limitations imposées suite au désastre, rien n’a changé. Les enfants restent à l’intérieur des établissements et n’osent...

Crèches de l’étranger : le canton de Genève refuse d’abaisser son taux d’encadrement

Actualité publiée dans "International" le 12/02/2014

Crèches de l’étranger : le canton de Genève refuse d’abaisser son taux d’encadrement

Dans le canton de Genève en Suisse, un projet de loi visait à diminuer le taux d’encadrement dans les crèches afin d’augmenter le nombre de places disponibles, tout en n’engageant pas ou peu de dépenses supplémentaires. Le projet a été rejeté massivement par référendum.

Une crèche française à New York

Actualité publiée dans "International" le 27/03/2014 - Mise à jour le 03/11/2014

Une crèche française à New York

Depuis septembre 2013, à New York, Vanessa Handal-Ghenania accueille une quinzaine d’enfants, âgés de 0 à 5 ans, dans sa crèche familiale bilingue français-anglais « Les petits poussins ». Dans cette ville, d’autres établissements pour les élèves francophones existent.

Le grand site de la petite enfance