> > > Plus d’écoles pour les moins de 3 ans en 2013

Plus d’écoles pour les moins de 3 ans en 2013

Actualité publiée dans "Société" le 16/01/2013

Le ministère de l’Éducation nationale a publié ce mardi 15 janvier une circulaire visant à améliorer la scolarisation des moins de 3 ans, notamment dans les environnements sociaux défavorisés. Des dispositions devraient être prises dès la rentrée 2013.

Plus d’écoles pour les moins de 3 ans en 2013
L’actuel ministre de l’Éducation nationale, Vincent Peillon en 2008 (Luziadell /CC-by-sa)

Un projet de vie scolaire dès deux ans

Engagement numéro 37 du programme présidentiel, l’accueil des enfants de moins de trois ans en maternelle a fait l’objet ce mardi 15 janvier 2013 d’une circulaire du ministère de l’Éducation nationale.

Dans un cadre de « réussite scolaire », en opposition à l’échec scolaire, le gouvernement souhaite ainsi développer davantage, et ce dès 2013 les moyens d’accueils des enfants de 2 à 3 ans dans les écoles françaises.

Pour le ministère : « la scolarisation d’un enfant avant ses trois ans est une chance pour lui et sa famille lorsqu’elle correspond à ses besoins et se déroule dans des conditions adaptées. Elle est la première étape de la scolarité et, pour beaucoup d’enfants, la première expérience éducative en collectivité.

Destinée aux recteurs, directeurs académiques des services de l’éducation nationale (DASEN), aux inspecteurs chargés des circonscriptions du premier degré ainsi qu’aux directeurs d’école et enseignant du 1er degré, cette circulaire vise avant tout à fixer un cadre aux dispositifs à améliorer ou mettre en place.

Différents modes d’accueils possibles

Dans cet objectif de scolarisation “précoce”, l’éducation nationale insiste sur la notion d’adaptabilité du projet aux enfants, mais également aux moyens actuels des différentes administrations, et définit ainsi 3 types d’accueil préférentiel pour les moins de 3 ans :

  • Des classes séparées, spécifiques aux tout-petits. Un tel dispositif nécessiterait néanmoins l’accord de la municipalité, vu les contraintes techniques et financières liées : “présence régulière d’une ATSEM, aménagement de l’espace, matériel et jeux adaptés au jeune âge des enfants, rythmes spécifiques, etc.”.
  • Des classes “à plusieurs niveaux”. Ici, le projet est possible à la seule condition qu’il soit partie intégrante du projet de l’ensemble de l’école maternelle.
  • La circulaire évoque également le développement possible d’un accueil mixte “associant services de petite enfance et école” et permettrait “d’offrir du temps scolaire dans des dispositifs conçus localement”.

Une démarche volontaire

Quels que soient le ou les types d’accueil mis en place, la notion d’adaptabilité à l’enfant nécessite une concertation continue entre les différents acteurs, organismes sociaux, instances éducationnelles (directeurs, enseignants) et les familles. À cet effet, de nouvelles structures locales pourraient mises en place.

Fortement encouragée, cette scolarisation est assise sur un engagement volontaire, de la part des familles, mais également des enseignants, des formations étant proposées au personnel de l’Éducation nationale et autres personnels territoriaux.

La circulaire :  http://www.education.gouv.fr

Actualités en rapport

Les couches et repas devront être fournis gratuitement par les crèches

Actualité publiée dans "Société" le 18/01/2013

Les couches et repas devront être fournis gratuitement par les crèches

En 2014, les crèches devront fournir gratuitement les couches et les repas. Appliquée déjà par certaines crèches, cette obligation de la Caf est loin de faire l’unanimité des établissements, mais également des familles.

Les crèches vont devoir réserver des places aux enfants pauvres

Actualité publiée dans "Société" le 21/01/2013

Les crèches vont devoir réserver des places aux enfants pauvres

Dans le cadre de son plan quinquennal contre la pauvreté, le 1er ministre s’est intéressé aux crèches, prévoyant une réservation de 10 % de places aux enfants en situation de pauvreté. Cette mesure devrait être par la suite adaptable aux caractéristiques locales.

L’apprentissage du langage débuterait dès la grossesse

Actualité publiée dans "Société" le 10/01/2013

L’apprentissage du langage débuterait dès la grossesse

Une étude américano-suédoise a montré que les bébés se familiariseraient avec le langage dès la 30e semaine de grossesse. Les résultats ont aussi montré qu’ils pouvaient différencier leur langue maternelle d’une langue étrangère.

Ces entrepreneuses qui s’investissent pour la petite enfance

Actualité publiée dans "Société" le 09/01/2013 - Mise à jour le 18/05/2015

Ces entrepreneuses qui s’investissent pour la petite enfance

En raison du manque de place en crèche, certaines entrepreneuses ont décidé de se lancer dans le domaine de la petite enfance en créant des réseaux de micro-crèches ou encore des sites internet pour les parents.

Le grand site de la petite enfance