> > > Allemagne : une allocation pour les mères au foyer fait débat

Allemagne : une allocation pour les mères au foyer fait débat

Actualité publiée dans "International" le 03/05/2012

L'Allemagne est en mal d'enfants. Pour booster la natalité du pays, Angela Merkel souhaite faire voter une loi garantissant une « indemnisation de garde » de 150 euros mensuels aux parents gardant leurs enfants de moins de 3 ans à la maison.

Allemagne : une allocation pour les mères au foyer fait débat
Angela Merkel (World Economic Forum / CC-by-sa)

Une allocation pour garder les enfants.

Selon un récent sondage, un peu plus d'un tiers des citoyens sont favorables à cette « indemnisation de garde » de 150 euros par mois.

En effet, préoccupée par le vieillissement accéléré de sa population, l'Allemagne s'est lancé, depuis fin 2005, dans une politique nataliste, espérant faire remonter l'un des taux de fécondité les plus bas du monde, 1,4 enfant par femme.

C'est dans cette optique que Angela Merkel souhaite faire voter cette loi qui garantirait une indemnisation de 150 euros à tous les parents s'occupant de leur enfant de moins de 3 ans à la maison.

Les opposants à cette « allocation de garde » l'ont d'ailleurs renommé « la prime au fourneau ». « Je trouve cela stupide qu'ils dépensent de l'argent pour cela. Il y a quelque chose qui cloche, ils devraient vraiment consacrer l'argent à développer les crèches » déclare ainsi une mère de famille.

Les détracteurs de cette prime estiment que la plupart des allocataires risquent d'être des familles défavorisées, et que ces enfants auraient tout à gagner à être élevées en collectivité. De plus, dans un pays en mal de main-d'œuvre, la mère de famille est la bienvenue sur le marché de l'emploi.

Le président de la Fédération allemande des employeurs (BDA), Dieter Hundt, considère cette prime comme un « frein à ses efforts pour ramener les femmes au travail ».

Cette prime devrait coûter 1,2 milliard d'euros au pays et le ministre de l'Économie estime pourtant que le gouvernement dispose de peu de marge budgétaire pour une telle prime.

D’autres mesures sont prévues pour l’année prochaine et notamment le droit pour les parents d’enfants âgés de 1 à 3 ans d’obtenir une place en crèche ou chez une nourrice agréée.

Un congé parental payé pour le père ou la mère pendant la première année de l'enfant est également prévu, de plus, Berlin a promis d'améliorer les infrastructures de garde des tout petits.

Actualités en rapport

USA : le nombre de nourrissons dépendants a triplé en 10 ans

Actualité publiée dans "International" le 02/05/2012

USA : le nombre de nourrissons dépendants a triplé en 10 ans

Selon une étude américaine, le nombre d'enfants concernés par un syndrome de sevrage a triplé en 10 ans aux États-Unis. En effet, certains bébés doivent subir les mêmes traitements que leur mère pour lutter contre la dépendance à de puissants analgésiques par exemple.

Inde : mariés bébés, ils annulent leur mariage 17 ans après

Actualité publiée dans "International" le 30/04/2012

Inde : mariés bébés, ils annulent leur mariage 17 ans après

Malgré l'interdiction par la loi en Inde du mariage des enfants, cette pratique est encore très répandue. La plupart du temps, ces arrangement ont un but financier. Et pourtant, le pays a annulé un mariage prévu il y a 17 ans par la famille lorsque les enfants avaient 1 et 3 ans.

Vietnam : une maladie de la peau plus que préoccupante

Actualité publiée dans "International" le 24/04/2012

Vietnam : une maladie de la peau plus que préoccupante

Le 23 avril dernier, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) s'est inquiétée de l'apparition d'une mystérieuse maladie de la peau, qui a tué dix-neuf personnes, en majorité des enfants, dans le centre du Vietnam.

Bruxelles réfléchit sur l'obligation de vaccination dans les crèches

Actualité publiée dans "International" le 18/04/2012

Bruxelles réfléchit sur l'obligation de vaccination dans les crèches

Comme pour l'inscription à l'école, l'inscription en crèche nécessite quelques vaccins. À Bruxelles, l'ONE a décidé de renvoyer un enfant de la crèche, car il n'a pas pu être vacciné du fait qu'il a mal réagi aux deux premières injections.

Le grand site de la petite enfance