> > > USA : le nombre de nourrissons dépendants a triplé en 10 ans

USA : le nombre de nourrissons dépendants a triplé en 10 ans

Actualité publiée dans "International" le 02/05/2012

Selon une étude américaine, le nombre d'enfants concernés par un syndrome de sevrage a triplé en 10 ans aux États-Unis. En effet, certains bébés doivent subir les mêmes traitements que leur mère pour lutter contre la dépendance à de puissants analgésiques par exemple.

USA : le nombre de nourrissons dépendants a triplé en 10 ans
Certains enfants naissent déjà dépendants (Tennessee Wanderer / CC-by-nd)

Nouveau-nés et déjà drogués

Des chercheurs de l'Université du Michigan ont constaté qu'entre 2000 et 2009, le nombre de nouveau-nés ayant le syndrome de sevrage néonatal a triplé.

Ils soulignent que cette hausse est non seulement due à l'usage de stupéfiants pendant la grossesse, mais également à la prise de produits prescrits en toute légalité par des médecins.

C'est donc environ 16 % des adolescentes enceintes et environ 7,5 % des femmes enceintes âgées de 18 à 25 ans qui consomment des drogues illicites.

À moins d'un mois, Savannah Dannelley est atteinte d'un syndrome de manque et doit subir le même traitement que sa mère. En effet, la mère de cette petite fille est passée des analgésiques à la méthadone au début de sa grossesse.

Pour cette jeune mère âgée de seulement 25 ans, « c'est vraiment dur au quotidien, émotionnellement et physiquement. C'est vraiment dur de voir que ma fille est née avec une dépendance ».

Les bébés avec un syndrome de sevrage néonatal sont plus à risques d'avoir un faible poids à la naissance et de rencontrer des complications respiratoires et des difficultés à se nourrir.

Le sevrage des enfants peut prendre des semaines, voire des mois, avec souvent un long séjour en soins intensifs. Selon les médecins, ces bébés sont accros aux produits que leurs mères ont pu prendre au cours de leur grossesse, qu'il s'agisse de l'héroïne, de la méthadone ou d'autres opiacées.

Il est plus sûr de leur donner de petites doses de méthadone, plutôt que de les sevrer brutalement, explique le Dr Mark Brown. Aux États-Unis, guérir un nourrisson de sa dépendance à une drogue peut engendrer des frais d'hospitalisation évalués entre 39 400 $ et 53 400 $.

Pour les chercheurs, il s'agit d'une urgence de santé publique et d'un problème de société qui devraient attirer davantage l'attention de tous les paliers gouvernementaux et des professionnels de la santé.

Actualités en rapport

Allemagne : une allocation pour les mères au foyer fait débat

Actualité publiée dans "International" le 03/05/2012

Allemagne : une allocation pour les mères au foyer fait débat

L'Allemagne est en mal d'enfants. Pour booster la natalité du pays, Angela Merkel souhaite faire voter une loi garantissant une « indemnisation de garde » de 150 euros mensuels aux parents gardant leurs enfants de moins de 3 ans à la maison.

Inde : mariés bébés, ils annulent leur mariage 17 ans après

Actualité publiée dans "International" le 30/04/2012

Inde : mariés bébés, ils annulent leur mariage 17 ans après

Malgré l'interdiction par la loi en Inde du mariage des enfants, cette pratique est encore très répandue. La plupart du temps, ces arrangement ont un but financier. Et pourtant, le pays a annulé un mariage prévu il y a 17 ans par la famille lorsque les enfants avaient 1 et 3 ans.

Vietnam : une maladie de la peau plus que préoccupante

Actualité publiée dans "International" le 24/04/2012

Vietnam : une maladie de la peau plus que préoccupante

Le 23 avril dernier, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) s'est inquiétée de l'apparition d'une mystérieuse maladie de la peau, qui a tué dix-neuf personnes, en majorité des enfants, dans le centre du Vietnam.

Bruxelles réfléchit sur l'obligation de vaccination dans les crèches

Actualité publiée dans "International" le 18/04/2012

Bruxelles réfléchit sur l'obligation de vaccination dans les crèches

Comme pour l'inscription à l'école, l'inscription en crèche nécessite quelques vaccins. À Bruxelles, l'ONE a décidé de renvoyer un enfant de la crèche, car il n'a pas pu être vacciné du fait qu'il a mal réagi aux deux premières injections.

Le grand site de la petite enfance