> > > USA : une application payante pour assurer sa grossesse

USA : une application payante pour assurer sa grossesse

Actualité publiée dans "International" le 12/08/2013

Aux États-Unis, une nouvelle application, « Glow : procréer en toute confiance » permet aux femmes qui n’arrivent pas à être enceintes de se faire rembourser leurs frais médicaux.

USA : une application payante pour assurer sa grossesse
Pour 50 $ par mois, les Américaines peuvent se faire rembourser les frais médicaux de traitement de l’infertilité (Flickr- nemuneko.jc/CC-by)

Une assurance grossesse

Aux États-Unis, les frais médicaux ne sont pas tous pris en charge, surtout lorsqu’ils concernent des soins liés à la grossesse, qu’il s’agisse d’une simple consultation ou encore un dépistage de la stérilité.

Dans ce pays où une fécondation in vitro coûte environ 12 000 $, Max Levchin, cofondateur du site de paiement en ligne PayPal, a décidé de remédier à ce problème grâce à son application « Glow : procréer en toute confiance ».

Cette dernière est destinée aux femmes qui souhaitent tomber enceintes et permet, en contrepartie d’un abonnement mensuel, le remboursement des frais médicaux des utilisatrices ayant du mal à devenir mères.

Pour pouvoir obtenir cette application, un abonnement de 50 $ par mois, soit 37 euros, est nécessaire. Max Levchin explique que si l’abonnée tombe enceinte au bout de dix mois, sa souscription s’arrête et l’argent dépensé va au fonds de financement.

Au contraire, si elle ne tombe pas enceinte après 10 mois d’utilisation, son argent lui est rendu, ainsi qu’une partie des sommes récoltées grâce aux inscriptions des autres femmes. Ces femmes bénéficient aussi d’un crédit à utiliser dans l’une des cliniques partenaires.

Une aide à la recherche ?

Pour son créateur, le prix relativement élevé de l’application se justifie par les objectifs de développement du produit.

Selon Max Levchin, les abonnements devraient permettre une analyse plus poussée des données des utilisatrices pour aboutir, à terme, « à des décisions et des diagnostics mieux documentés, des traitements plus précoces et en fin de compte, une politique de santé meilleure marché et plus accessible ».

Disponible sur l’App Store, l’application ne concerne aucunement le territoire Français, les examens nécessaires au diagnostic de la stérilité et les traitements liés étant pris en charge à 100 % par l’Assurance-maladie.

Actualités en rapport

Allemagne : Une loi pour naître et grandir avec un sexe indéterminé

Actualité publiée dans "International" le 20/08/2013 - Mise à jour le 30/01/2014

Allemagne : Une loi pour naître et grandir avec un sexe indéterminé

À partir du 1er novembre, en Allemagne, les personnes nées avec un sexe indéterminé, pourront être reconnus en tant que tel par l’administration. Cette reconnaissance de l’intersexualité ou 3e genre inquiète cependant certaines associations comme l’OII.

Allemagne : des places en crèche garanties et une prime de garde à domicile

Actualité publiée dans "International" le 02/08/2013

Allemagne : des places en crèche garanties et une prime de garde à domicile

L’Allemagne tente de trouver des solutions au problème de garde d’enfants en inaugurant, ce 1er août, l’allocation de soins et en créant de nouvelles places en crèches. Ces 2 mesures sont critiquées par l’opposition.

À Bruxelles, les crèches se multiplient et recrutent

Actualité publiée dans "International" le 19/07/2013 - Mise à jour le 04/09/2013

À Bruxelles, les crèches se multiplient et recrutent

En Belgique, le plan Cigogne 3 prévoit l’ouverture, en Région wallonne et bruxelloise, de 1 600 nouvelles places d’accueil par an, et ce, jusqu’en 2018. Pour répondre encore au mieux aux besoins des familles, la ville de Bruxelles cherche des responsables de crèches.

Quand les nounous s’envoient en l’air

Actualité publiée dans "International" le 05/09/2013 - Mise à jour le 18/05/2015

Quand les nounous s’envoient en l’air

Etihad Airways, la compagnie aérienne nationale des Émirats arabes unis propose désormais un service de garde d’enfant pour ses vols long-courriers. Pour ce faire, 300 hôtesses de l’air ont suivi une formation au Norland College, un institut britannique de formation de nounous.

Le grand site de la petite enfance