> > > Les enfants « cadets » seraient plus indépendants

Les enfants « cadets » seraient plus indépendants

Actualité publiée dans "Société" le 03/01/2012

Selon une étude, les fils et filles cadets deviennent des adultes plus épanouis que les autres. En recherchant constamment leur place dans leur famille, ces « enfants du milieu » développent de plus grandes capacités de négociation et de développement.

Les enfants « cadets » seraient plus indépendants
Les cadets plus indépendants que leurs aînés (Enrico Strocchi / CC-by-sa)

Le non-favoritisme, un atout dans la vie de l'enfant

La psychologue Catherine Salmon a écrit un livre avec la collaboration de Katrin Schuman dans lequel elles examinent les caractéristiques des enfants du milieu.

Pour Catherine Salmon, « Les enfants du milieu sont habitués à ne pas avoir tout, tout de suite. Ils apprennent la gratification différée et cela les aide dans la vie ».

« Enfants, ils doivent attendre énormément. Ils doivent attendre pour monter dans la voiture. Leurs parents attachent d'abord les plus jeunes. Ils attendent que l'aîné joue son rôle. Ils espèrent être complimentés pour leur travail à l'école.... » explique ainsi la psychologue.

Le journaliste américain Jeffrey Kruger, après un recensement d'études et une analyse de sa propre expérience, est pour sa part, convaincu que « 95 % des parents du monde ont un favori, et que les 5 % restant mentent. »

Les parents seraient prédisposés à faire preuve de favoritisme, ils préféreraient leur aîné pour qui ils ont dépensé le plus de temps et d'argent ou parfois le benjamin et sa vulnérabilité. Les enfants du milieu sont plus souvent préférés lorsqu'ils sont le seul garçon ou la seule fille de la famille.

Il est prouvé que les cadets d'une fratrie, n'ayant pas tenu la position de supériorité (réservée à l'aîné), ou bien le pouvoir de manipulation souvent associé au plus petit, sont dotés d'une bonne sociabilité.

En effet, ils n’ont pas tendance à se montrer dominants, et sont doués pour le travail en groupe. Ayant bénéficié de moins de surveillance de la part de leurs parents, ils sont habitués à travailler de façon indépendante.

Il est aussi démontré que l'hostilité diminue avec l'âge, par exemple, 75 % des gens se disputaient fréquemment avec leurs frères et sœurs dans leur jeunesse, selon une étude de l'université d'Indianapolis, à l'âge adulte, 87 % d'entre eux ne se disputent plus.

Actualités en rapport

Le bébé Cadum fête ses 100 ans

Actualité publiée dans "Société" le 03/01/2012

Le bébé Cadum fête ses 100 ans

Né en 1912, le célèbre bébé Cadum, image de la mythique marque, fêtera ces 100 ans cette année. Depuis le 15 juin dernier jusqu’au 17 juillet prochain, tout bébé entre 6 et 24 mois a la possibilité de se présenter au concours du bébé Cadum 2012.

La relation mère-enfant est à l'origine de nombreux comportements

Actualité publiée dans "Société" le 02/01/2012

La relation mère-enfant est à l'origine de nombreux comportements

Une étude de l'Ohio state university, publiée dans la revue « Pediatrics », révèle que la relation affective entre la mère et son enfant affecte le risque d'obésité chez ce dernier à l'adolescence. Cela a aussi un impact sur le comportement de l'enfant.

Crèche et handicap : une polémique sur fond d'exclusion

Actualité publiée dans "Société" le 02/01/2012

Crèche et handicap : une polémique sur fond d'exclusion

Atteinte d'une maladie dermatologique grave, une enfant de 2 ans s'est vue exclure de la crèche pour sa propre sécurité selon la mairie de Paris. Les parents eux dénoncent une discrimination et ont porté plainte.

Depuis 2011, les mamys aussi sont "Au-Pair"

Actualité publiée dans "Société" le 12/01/2012

Depuis 2011, les mamys aussi sont "Au-Pair"

Un nouveau concept de services qui permet de faire garder ses enfants a été mis en place en 2011. En effet, il est aujourd'hui possible de faire garder ses enfants dans le cadre du système « Au-pair » par des femmes seniors seules et disponibles.

Le grand site de la petite enfance