> > > Diversification alimentaire : les parents doivent montrer l’exemple.

Diversification alimentaire : les parents doivent montrer l’exemple.

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 03/02/2014

Les enfants copient beaucoup les adultes et selon une récente étude américaine il en est de même lorsqu’il s’agit de la nourriture. Les chercheurs ont prouvé que les parents avaient un rôle important à jouer dans la diversification alimentaire de leurs bambins.

Diversification alimentaire : les parents doivent montrer l’exemple.
Pour faire manger des légumes à son enfant il faut donner du sien (Flickr – devinf/CC-by-2.0)

Les parents ont un rôle actif dans la diversification alimentaire

Des chercheurs de l’université de Yale se sont penchés sur les processus d’identification des aliments dans la diversification alimentaire des tout-petits.

Les scientifiques se sont aperçus qu’entre 6 et 18 mois les enfants ont conscience que les végétaux pourraient être comestibles, mais ils en ont la certitude qu’une fois après avoir vu un adulte en manger devant eux.

De même, entre un fruit réel et un faux, les enfants vont d’instinct, se diriger vers le vrai fruit.

Pour l’équipe de recherche, les résultats de l’étude témoignent de l’importance de l’implication des adultes dans le processus de diversification alimentaire de l’enfant.

L’enfant va intuitivement vers certaines catégories d’aliments, mais il ne va en manger que lorsqu’il sera certain que l’aliment en question est comestible, notent les auteurs de l’étude. Les parents doivent donc montrer à leur enfant qu’il n’y a pas de danger.

Les chercheurs encouragent donc les parents à varier leur alimentation, les textures et les goûts pour inciter les enfants à en faire autant.

Une expérience avec de vrais fruits et de faux fruits

Pour déterminer ce lien d’observation et de répétition, l’auteure de l’étude Annie Wertz a réalisé plusieurs expériences en présentant de vrais fruits et de faux fruits aux tout-petits, un adulte faisant ensuite semblant d’avaler ou non chaque fruit devant l’enfant. Le comportement des enfants était ensuite analysé.

Dans le cas ou l’adulte fait sembler de manger les deux types de fruits, les enfants de 18 mois choisissent ensuite les vrais fruits.

Dans le cas ou l’adulte, ne mange ou fait sembler de ne manger aucun des deux fruits, le choix des enfants est aléatoire.

L’étude « Selective Social Learning of Plant Edibility in 6- and 18-Month-Old Infants » a été publiée dans la revue scientifique Psychological Science du 29 janvier 2014 et est téléchargeable pour les abonnés, en anglais sur le site de la revue : pss.sagepub.com.

 

Actualités en rapport

Gastro-entérite du nourrisson : le HCSP recommande deux vaccins

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 19/02/2014

Gastro-entérite du nourrisson : le HCSP recommande deux vaccins

Après plusieurs preuves de l’efficacité des vaccins contre la gastro-entérite à rotavirus, le Haut conseil de la santé publique (HCSP) recommande le Rotarix et le Rotareq. Cette recommandation reste tout de même sous condition : une baisse de leur prix.

L’ANSES se penche sur la qualité nutritionnelle des aliments pour bébés

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 19/02/2014 - Mise à jour le 31/03/2014

L’ANSES se penche sur la qualité nutritionnelle des aliments pour bébés

L’Anses alimente régulièrement la « table Ciqual » pour permettre aux Français de connaitre la composition nutritionnelle de leurs produits alimentaires. L’Anses a décidé d’ajouter à cette « table » les aliments destinés aux enfants de moins de 3 ans.

Les probiotiques pour soigner les coliques du nourrissons ?

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 17/01/2014

Les probiotiques pour soigner les coliques du nourrissons ?

Des chercheurs italiens ont découvert un moyen de soulager les troubles gastro-intestinaux des tout-petits. Selon les chercheurs, un traitement probiotique pourrait atténuer les coliques du nourrisson ou la constipation dès les premiers mois de l’enfant.

Coqueluche : vers un vaccin nasal, plus efficace chez le nourrisson

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 13/01/2014

Coqueluche : vers un vaccin nasal, plus efficace chez le nourrisson

Malgré une vaccination obligatoire dès l’âge de 2 ans, la coqueluche touche encore beaucoup de personnes. Souhaitant améliorer l’efficacité des campagnes de vaccination, une équipe de chercheurs développe actuellement un nouveau vaccin nasal. Les premiers tests sont encourageants.

Le grand site de la petite enfance