> > > Coqueluche : vers un vaccin nasal, plus efficace chez le nourrisson

Coqueluche : vers un vaccin nasal, plus efficace chez le nourrisson

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 13/01/2014

Malgré une vaccination obligatoire dès l’âge de 2 ans, la coqueluche touche encore beaucoup de personnes. Souhaitant améliorer l’efficacité des campagnes de vaccination, une équipe de chercheurs développe actuellement un nouveau vaccin nasal. Les premiers tests sont encourageants.

Coqueluche : vers un vaccin nasal, plus efficace chez le nourrisson
Plus d’aiguille pour le nouveau vaccin contre la coqueluche qui sera administré par le nez (Flickr – MilitaryHealth/CC-by-2.0)

La coqueluche en France

La coqueluche est responsable de 300 000 décès par an dans le monde. Cette infection respiratoire, très contagieuse, est toujours bien présente en France. En 2012, 500 nourrissons ont été hospitalisés à cause de la coqueluche et 3 décès ont été recensés.

Seul véritable moyen de lutte contre cette infection, le vaccin contre la coqueluche répond à un calendrier précis, redéfini en 2013 par le Haut Conseil de la santé publique :

  • une injection ou primo-vaccination lors du 2e et 4e mois de vie de l’enfant ;
  • un rappel est ensuite préconisé au 11e mois
  • un autre à 6 ans ;
  • chez l’adolescent âgé de 11 à 13 ans ;
  • chez l’adulte de 25 ans.

Vacciner l’entourage de l’enfant

« La coqueluche peut être très grave lorsqu’elle frappe un bébé de moins de trois mois, qui n’est pas protégé par les anticorps de sa mère », explique au Figaro le professeur Joël Gaudelus, chef pédiatrique à l’hôpital Jean-Verdier de Bondy en Seine-Saint-Denis. Pourtant, « seuls 30 % des jeunes parents font le rappel recommandé par les pouvoirs publics ».

Pour le ministère de la Santé, la protection des tout-petits contre la coqueluche passe aussi par la vaccination des plus grands. Elle est principalement recommandée « chez les adultes susceptibles de devenir parents dans les mois ou années à venir » et, « à l’occasion d’une grossesse, [...] pour les membres de l’entourage familial (enfant qui n’est pas à jour pour cette vaccination, adulte qui n’a pas reçu de vaccination contre la coqueluche au cours des cinq dernières années) ».

Un nouveau vaccin nasal plein de promesses

Une équipe de chercheurs européens est en train de développer un vaccin nasal contre la coqueluche, plus efficace et moins coûteux que le vaccin actuel.

Administré par voie nasale (avec une seringue dépourvue d’aiguille), le vaccin induirait une réponse immunitaire dès la première administration selon les premiers tests réalisés sur l’homme. Selon les scientifiques, ce vaccin pourrait également être bien plus efficace que l’actuel chez les enfants de moins de 6 mois, et ce, pour un coût de fabrication 10 fois moins cher

Cerise sur le gâteau, les essais réalisés sur des souris montrent qu’en plus de stimuler les défenses immunitaires, ce vaccin permet aussi de se protéger contre l’asthme, la bronchiolite et certaines pneumonies. Pour voir ce nouveau vaccin sur le marché, il faudra attendre la fin des tests qui est prévue d’ici 10 ans.

Le calendrier vaccinal 2013 complet est disponible en format PDF sur le site du ministère de la Santé : www.sante.gouv.fr.

Actualités en rapport

Les reptiles, des animaux de mauvaise compagnie pour les tout-petits ?

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 09/01/2014

Les reptiles, des animaux de mauvaise compagnie pour les tout-petits ?

Les reptiles sont de plus en plus souvent utilisés comme des animaux de compagnie. En 2003, ils étaient plus de 1 million à vivre dans nos foyers. Porteurs de nombreuses bactéries dont la redoutée salmonelle, ces animaux constituent un danger potentiel pour les enfants en bas âge.

Les probiotiques pour soigner les coliques du nourrissons ?

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 17/01/2014

Les probiotiques pour soigner les coliques du nourrissons ?

Des chercheurs italiens ont découvert un moyen de soulager les troubles gastro-intestinaux des tout-petits. Selon les chercheurs, un traitement probiotique pourrait atténuer les coliques du nourrisson ou la constipation dès les premiers mois de l’enfant.

Les jouets et les peluches favorisent les otites et les angines

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 07/01/2014

Les jouets et les peluches favorisent les otites et les angines

Les jouets et les peluches des tout-petits seraient de vrais nids à bactéries selon des chercheurs américains. Responsables de certaines infections comme les otites ou encore les angines, les germes trouvés sur ces objets resteraient dangereux pendant plusieurs mois.

Diversification alimentaire : les parents doivent montrer l’exemple.

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 03/02/2014

Diversification alimentaire : les parents doivent montrer l’exemple.

Les enfants copient beaucoup les adultes et selon une récente étude américaine il en est de même lorsqu’il s’agit de la nourriture. Les chercheurs ont prouvé que les parents avaient un rôle important à jouer dans la diversification alimentaire de leurs bambins.

Le grand site de la petite enfance