> > > 200 000 places seront créées sur 5 ans grâce à la convention CNAF — État

200 000 places seront créées sur 5 ans grâce à la convention CNAF — État

Actualité publiée dans "Société" le 17/07/2013

La Convention d’objectif et de gestion 2013 — 2017 signée par la CNAF et l’État devrait permettre la création des 200 000 places supplémentaires pour l’accueil des 0-3 ans promises par le gouvernement. 10 % de ces places devraient être réservées aux familles en difficulté.

200 000 places seront créées sur 5 ans grâce à la convention CNAF — État
D’ici 2017, 100 000 places supplémentaires devraient être créées en crèches (Texx Smith/CC-by-sa)

200 000 solutions d’accueil supplémentaires, dont 100 000 places en crèche

C’est officiel, la Caisse nationale des allocations familiales (CNAF) dispose désormais des moyens nécessaires à la création de places d’accueil supplémentaires.

D’ici 2017, 100 000 places supplémentaires pourront ainsi être mises en place dans les établissements d’accueil des jeunes enfants ou EAJE.

Au total, avec les assistantes maternelles et autres modes de garde, 200 000 places supplémentaires devraient être créées en 5 ans.

La répartition des places devrait se faire en fonction des besoins de chaque département, les taux d’accueil départementaux pouvant varier entre 9 et 80 places pour 100 enfants.

Le budget de la FNAS augmentera de 7,5 % par an

Annoncée par le gouvernement en juin, la création de ces places supplémentaires ne pouvait se faire sans une révision des moyens alloués à la CNAF.

La Convention d’objectif et de gestion (COG) signée ce mardi 16 juillet par la CNAF et l’État fixe la ligne de conduite de la politique familiale nationale et les moyens liés pour les cinq prochaines années.

Ainsi, cette COG 2013-2017 prévoit une augmentation des ressources du Fonds national d’action sociale (Fnas) de 7,5 % par an. En 2017, le Fnas qui s’occupe, entre autres, d’une partie du financement des crèches et des centres de loisirs disposera de 6,7 milliards d’euros.

10 % des places seront réservées aux enfants pauvres

Dans le cadre du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale, adopté au mois de janvier 2013, des objectifs d’intégration sociale ont été inscrits dans la convention.

Ainsi, la convention prévoit qu’au moins 10 % des places en crèche soient réservées aux enfants issus de familles identifiées comme pauvres ou en difficulté.

Par ailleurs, la COG prévoit la mise en place d’un fonds d’accompagnement de 600 millions d’euros, dédié aux besoins d’accueil spécifiques et notamment des enfants handicapés.

Actualités en rapport

Peluches, poussettes, couches ; des objets communs pour espionner bébé

Actualité publiée dans "Société" le 22/07/2013 - Mise à jour le 18/05/2015

Peluches, poussettes, couches ; des objets communs pour espionner bébé

Les parents peuvent déjà surveiller, de manière légale, les nounous qui s'occupent de leurs enfants, mais pour leur permettre de mieux surveiller bébé, des couches et des peluches connectées ont aussi été créées.

Valérie Pécresse souhaite un congé parental plus libre

Actualité publiée dans "Société" le 10/07/2013 - Mise à jour le 03/11/2014

Valérie Pécresse souhaite un congé parental plus libre

Dans une interview accordée au Journal des Femmes et publiée le 2 juillet, la députée UMP Valérie Pécresse s’est opposée à la réforme du congé parental. Elle estime que « père et mère ne sont pas égaux devant la maternité ».

Nutrition : un blog pour préparer ses petits pots maison

Actualité publiée dans "Société" le 25/07/2013 - Mise à jour le 12/09/2013

Nutrition : un blog pour préparer ses petits pots maison

PetitPotBébé est un blog culinaire original qui propose des recettes appétissantes et équilibrées pour les bébés dès 6 mois, ainsi que les conseils et astuces d’une diététicienne pour diversifier en douceur l’alimentation des tout-petits.

En congé parental, les députés ne sont pas remplaçables

Actualité publiée dans "Société" le 08/07/2013

En congé parental, les députés ne sont pas remplaçables

Lors d’un congé maternel ou parental, les députés français et européens ne peuvent être remplacés par leurs suppléants. Le rapporteur du projet de loi sur le non-cumul des mandats confirme ce fait en soulevant l’anticonstitutionnalité de deux amendements pro-remplacement.

Le grand site de la petite enfance