> > > La Haute autorité de santé redéfinit les critères de sorties de maternité

La Haute autorité de santé redéfinit les critères de sorties de maternité

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 19/03/2014 - Mise à jour le 23/05/2014

Pour clarifier les critères de sorties de maternité et les modalités d’accompagnement du retour à domicile, la Haute autorité de Santé a publié de nouvelles recommandations à destination des professionnels, mais également des parents. L’objectif de ces travaux : préparer au mieux et le plus tôt possible l’après-accouchement.

La Haute autorité de santé redéfinit les critères de sorties de maternité
La HAS souhaite mieux organiser les sorties de maternités (Flickr – Joshua Blount/CC-by-2.0)

Des recommandations pour améliorer les conditions de sorties de maternité

Le 13 mars, la Haute autorité de Santé (HAS) a publié de « nouvelles recommandations relatives aux conditions et à l’organisation du retour à domicile des mères et de leurs nouveau-nés pour mieux garantir la sécurité de la mère et de l’enfant ».

Pour la HAS il ne s’agit pas de mettre en place de nouvelles règles, mais bien d’améliorer l’accompagnement des jeunes mamans :

  • en définissant mieux certains critères pour les professionnels, tels que les sorties précoces et les sorties standards ;
  • en permettant aux futurs parents de préparer le plus tôt possible ce retour à domicile.

Séjour en maternité : la différence entre sortie standard et sortie précoce

Le fait de définir deux types de sorties permet aux établissements d’établir un véritable protocole de suivi, adapté à chaque cas. Dans les faits, ces critères existaient déjà, mais n’étaient pas assez définis.

La HAS définit ainsi :

  • la sortie précoce, au cours des 72 premières heures après un accouchement par voie basse ou au cours des 96 premières heures après un accouchement par césarienne. Dans cette situation, l’accord de la mère ou du couple est un préalable
  • la sortie standard, entre 72 et 96 heures après un accouchement par voie basse et entre 96 et 120 heures après un accouchement par césarienne pour la naissance d’un nouveau-né unique sans complications.

Pour les professionnels, la Haute autorité recommande différentes actions à entreprendre et propose différents outils pour mettre en place ces actions, suivant les types de sorties possibles.

Pour les futurs parents : un document pratique pour s’organiser

Du côté des parents, la sortie de maternité doit également être préparée à l’avance, plusieurs mois avant l’accouchement. À cet effet, la Haute autorité de Santé propose un guide pratique à destination des futurs parents.

Ce document permet aux parents de s’organiser en rappelant :

  • les professionnels référents à consulter ; qui solliciter pour assurer le suivi de la jeune maman et de son bébé
  • comment se déroule une sortie de maternité suivant s’il s’agit d’une sortie standard ou d’une sortie précoce avec ou sans césarienne
  • ainsi que de nombreux conseils sur la suite des événements, que faire en cas de complication ; qui contacter ; quand ; etc.

Là encore, l’objectif n’est pas d’apporter de nouvelles règles, mais de mieux informer sur les dispositifs et protocoles existants. Parce que le nombre de maternités classique diminue, que de « nouvelles » techniques ou structures (accouchement à domicile, maison de naissance) sont de plus en plus sollicitées, il est fondamental d’être bien organisé.

Actualités en rapport

Les saisons influencent le cerveau humain dès la naissance

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 12/03/2014

Les saisons influencent le cerveau humain dès la naissance

D’après une étude parue dans le numéro du mois de mars de la revue scientifique « NeuroImage », le mois de naissance des individus peut avoir une influence sur le développement du cerveau et leur comportement. Basés sur l’observation des cerveaux, les travaux de Spiro Pantazatos pourraient...

L’activité physique de la mère stimule celle de son enfant

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 27/03/2014

L’activité physique de la mère stimule celle de son enfant

La revue scientifique Pediatrics a publié les résultats d’une étude menée par des chercheurs des universités de Cambridge et de Southampton sur le fait que l’activité physique des mères influerait sur celle de leurs enfants. Si une mère pratique un sport, son enfant sera plus actif que si elle...

L’OMS veut réduire les apports en sucre au maximum

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 07/03/2014

L’OMS veut réduire les apports en sucre au maximum

Afin de lutter contre les problèmes de surpoids dans le monde entier, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’attaque désormais au sucre. Du 5 au 31 mars 2014, l’OMS lance une consultation publique qui devrait aboutir sur des recommandations nationales sur les apports journaliers en sucres.

L’eczéma de l’enfant, un mal incurable ?

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 08/04/2014

L’eczéma de l’enfant, un mal incurable ?

L’eczéma, aussi appelé dermatite atopique, apparaît dès le plus jeune âge et se caractérise par des plaques rouges et des zones de peau sèche qui entraînent de fortes démangeaisons. Selon une récente étude financée par le NIAMS et publiée dans la revue JAMA Dermatology, cette maladie...

Le grand site de la petite enfance