> > > L’activité physique de la mère stimule celle de son enfant

L’activité physique de la mère stimule celle de son enfant

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 27/03/2014

La revue scientifique Pediatrics a publié les résultats d’une étude menée par des chercheurs des universités de Cambridge et de Southampton sur le fait que l’activité physique des mères influerait sur celle de leurs enfants. Si une mère pratique un sport, son enfant sera plus actif que si elle n’en fait pas.

L’activité physique de la mère stimule celle de son enfant
L’enfant reproduit les gestes de ses parents, le sport en fait partie (Flickr – Ed Yourdon /CC-by-sa-2.0)

Les enfants plus actifs si leur mère est active

Le lien mère-enfant dans l’activité physique est prouvé par cette nouvelle étude. Plus une mère est active, plus son enfant le sera. Les enfants ne sont pas naturellement actifs et les parents doivent être des modèles dans ce domaine et leur inculquer le goût du sport le plus tôt possible.

Durant 7 jours, les chercheurs des universités de Cambridge et de Southampton ont étudié en continu (le jour, la nuit et pendant diverses activités physiques) la fréquence cardiaque de près de 550 mères d’enfants de 4 ans.Il semblerait que si une mère est active au moins une heure dans la journée, son enfant sera probablement plus actif de 10 minutes dans sa journée. Marcher ou simplement bouger un peu chaque jour lui serait bénéfique.

Cette étude a malheureusement aussi démontré que les femmes britanniques sont de plus en plus inactives. Seuls 53 % d’entre elles feraient au moins une demi-heure d’activité physique par semaine. Or, le gouvernement recommande au moins 2 heures et demie d’exercices physiques par semaine.

De l’importance d’une activité physique chez les tout-petits

La maternité chez la femme est assez régulièrement synonyme de baisse de l’activité physique (ce temps de loisirs étant à présent consacré à l’éducation de l’enfant ou simplement au repos). Il est très important d’apprendre à l’enfant en bas âge les joies du sport. Non seulement, car cela sera favorable à sa santé, mais aussi, car cela évitera au fil des ans que l’enfant, du fait d’un manque de motivation, n’arrête l’activité physique.

Une nouvelle activité idéale pour développer le lien activité physique mère-enfant est en train de se développer en France, il s’agit de la Gym Poussette : le principe est de faire du sport sans se séparer de bébé qui se trouve dans sa poussette. Les activités sont multiples : gymnastique, exercices musculaires, cardio-vasculaires et cardio-respiratoires, étirements, etc.

Les résultats de l’étude indiquent également que les politiques menées pour rendre les enfants plus actifs, comme le Programme National Nutrition Santé, concernent toute la famille. Ce programme conseille aux enfants de pratiquer une activité physique modérée au moins une heure par jour (sortir en famille, se balader à vélo, jouer au ballon, etc.).

Actualités en rapport

La Haute autorité de santé redéfinit les critères de sorties de maternité

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 19/03/2014 - Mise à jour le 23/05/2014

La Haute autorité de santé redéfinit les critères de sorties de maternité

Pour clarifier les critères de sorties de maternité et les modalités d’accompagnement du retour à domicile, la Haute autorité de Santé a publié de nouvelles recommandations à destination des professionnels, mais également des parents. L’objectif de ces travaux : préparer au mieux et le plus tôt...

L’eczéma de l’enfant, un mal incurable ?

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 08/04/2014

L’eczéma de l’enfant, un mal incurable ?

L’eczéma, aussi appelé dermatite atopique, apparaît dès le plus jeune âge et se caractérise par des plaques rouges et des zones de peau sèche qui entraînent de fortes démangeaisons. Selon une récente étude financée par le NIAMS et publiée dans la revue JAMA Dermatology, cette maladie...

Les nouveaux matelas de berceaux sont-ils plus toxiques que les anciens ?

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 09/04/2014

Les nouveaux matelas de berceaux sont-ils plus toxiques que les anciens ?

En travaillant sur la qualité de l'environnement de sommeil de l'enfant, des chercheurs américains se sont penché sur la toxicité des matelas de berceaux. D'après l'étude,les nouveaux modèles contiendraient environ 4 fois plus de composés organiques volatiles que les matelas usagés.

Les saisons influencent le cerveau humain dès la naissance

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 12/03/2014

Les saisons influencent le cerveau humain dès la naissance

D’après une étude parue dans le numéro du mois de mars de la revue scientifique « NeuroImage », le mois de naissance des individus peut avoir une influence sur le développement du cerveau et leur comportement. Basés sur l’observation des cerveaux, les travaux de Spiro Pantazatos pourraient...

Le grand site de la petite enfance