> > > Thomas, du blog Pap'à la maison

Thomas, du blog Pap'à la maison

Article publié dans "Rencontres" le 06/09/2013 - Mis à jour le 21/02/2014

Notre rencontre de la semaine est multitâche. Père au foyer et blogueur, Thomas déverse régulièrement, entre deux parenthèses entomologiques [étude des insectes NDLR], ses impressions et anecdotes de papa sur son blog papalamaison.fr.

Thomas de Pap'à la maison - Rencontre
Thomas, un père au foyer féru de nature (© papalamaison)

À l’instar du cultissime Till the Cat, les pères aux foyers ou PAF envahissent petit à petit la blogosphère. Tous à leur manière, ils racontent leur quotidien où se mélangent coup de cœur, coup de gueule et découvertes.

Papa de jumelles depuis 2012, Thomas n’a pas échappé à la règle et tient, depuis le mois de février, http://papalamaison.fr.

Blogueur, entomologiste et père au foyer

Avec près de 70 billets publiés dans 15 catégories différentes en à peine 5 mois, Thomas s’annonce déjà comme un blogueur chevronné.

Chez certains parents blogueurs, l’écriture est apparue comme un réel besoin. Qu’est-ce qui vous a amené à créer ce blog ? S’agit-il d’un exutoire, un défouloir ou un simple moyen de partager une expérience ?

À la base, j’avais juste envie de partager mon expérience de père au foyer, mais aussi de rassurer les futurs papas qui ne se sentaient pas prêts à avoir un enfant. Avant d’être papa, je ne voulais pas d’enfant. J’étais certain qu’un enfant m’enfoncerait dans ma déprime, alors qu’au final, mes filles m’ont donné la motivation de surmonter tout ça. Il me permet aussi de donner mon avis sur certains produits que j’utilise avec mes enfants, ou d’essayer de donner envie aux parents de partager des moments nature avec leurs enfants.

Aujourd’hui, votre blog est très général, avec des billets biodiversité, des histoires quotidiennes ou encore des interrogations plus globales. Pensez-vous pouvoir faire de cet outil une sorte de guide du père au foyer ?

Un guide, pas vraiment. Mais j’espère montrer aux papas que père au foyer, ce n’est pas que biberons, couches, ménage. On peut très bien continuer à avoir des moments à nous, à découvrir de nouvelles choses, à avoir une vie intéressante. Après, ça peut servir de guide pour certains, mais je pense que chaque expérience sera différente.

Comment faites-vous pour trouver le temps de nourrir votre blog ?

Je me couche tard ^^

Des blogs de papa il y en a tous les types. Vous, votre petit plus c’est la nature en générale et les insectes en particulier. Comment vous est venue cette passion des petites bêtes ?

Depuis que je suis tout petit, j’ai toujours aimé les animaux, et les petites bêtes en particulier. Enfant, j’habitais à la campagne et je passais mon temps dans les bois, les mares, les ruisseaux, à la recherche de grenouilles, larves de libellules, sangsues… À l’école, je passais les récréations dans un local tenu par une association de présentation de la nature, à discuter avec l’animatrice, et j’amenais en classe des phasmes, des tritons…

Une vie de PAF

Travailleur indépendant, Thomas a pu accompagner au quotidien sa compagne durant son congé maternité avant de quitter son emploi pour devenir Père au foyer à part entière. Voir son histoire ici.

Comment avez-vous vécu cette décision, ce passage du statut de père très présent à celui de PAF ?

Comme je vous le disais, mes filles m’ont donné la force pour sortir d’une mauvaise période de ma vie. M’occuper d’elles à plein temps, ce ne fut pas un sacrifice, mais plutôt une évidence. De cette façon, nous sommes certains qu’elles sont bien traitées, qu’elles ne seront pas laissées de côté à la crèche ou chez une nounou trop débordée. Et moi, ça m’aide à aller mieux. Ça me permet de voir l’avenir sous un autre angle. Tout le monde est gagnant dans l’histoire.

Comment votre entourage a-t-il perçu votre « reconversion » en PAF ?

La plupart des gens ont bien pris la chose. Ils trouvent ça super de s’occuper ainsi de ses enfants. Certains m’envient même d’avoir pris cette décision. Certains pensent que c’est un bon prétexte pour glander toute la journée (qu’ils viennent passer une semaine à ma place et on en reparle). Un ami a trouvé ça super, puis, quelques semaines plus tard, m’a demandé si j’avais repris le boulot. Quand je lui ai dit que je restais à la maison pour plusieurs années, il a été assez étonné. D’autres personnes ont eu peur que je déprime. Au final, c’est tout le contraire.

Idées reçues

Les idées reçues sur les PAF sont nombreuses et certains avis restent très négatifs. Dans encore beaucoup d’esprits, être père au foyer consiste à garder les enfants et vivre aux crochets (voire aux chélicères) de sa compagne. Malheureusement, dans notre société qui reste profondément machiste, qu’une femme puisse faire vivre financièrement sa famille reste quelque chose de difficilement concevable, voire insensé, pour certains.


Êtes-vous souvent confrontés à ce genre de préjugés ?

Pas vraiment, non. Peut être que certaines personnes de mon entourage le pensent, mais n’en parlent pas, je ne sais pas. Et à vrai dire, ça n’a pas d’importance. Ce choix fut un choix commun. M’occuper de mes enfants me permet d’aller mieux, de passer du temps avec elles, et permet à ma compagne de se consacrer à son travail. Par contre, ça semble gêner certains jeunes. J’ai d’ailleurs recueilli sur internet quelques témoignages à ce propos (papalamaison.fr/2013/03/pere-au-foyer-lavis-de-quelques-jeunes), et certaines paroles feraient presque peur ;)

Pour rester dans le cliché et la caricature, si les mères aux foyers se doivent d’être de bonnes cuisinières, faut-il être un bon bricoleur pour être père au foyer ?

Si c’était le cas, je suis foutu, je ne suis pas un bon bricoleur. Mais je me soigne. De plus en plus, je prends plaisir à bricoler. Et je commence presque à prendre plaisir à cuisiner. D’ici quelques années, je serai parfait, non ? ;)

PAF un jour, PAF toujours ?

On verra comment les choses se passeront. Je pense tout de même reprendre le boulot d’ici quelques années. Mais je ne reprendrai sans doute pas mon ancien job, j’ai envie de quelque chose de nouveau, quelque chose de plus proche avec la nature. Travailler toute la journée sur ordinateur, je n’en ai plus envie. Écrire à propos de la nature sur mon blog me donne envie de prendre la voie que je voulais prendre en étant petit : travailler dans la nature, avec les animaux…

Un conseil à donner à tous ceux qui voudraient devenir PAF ?

N’écoutez pas les éventuels avis négatifs sur votre projet. Si vous avez envie de vous lancer, faites-le, quoi qu’en disent vos proches, c’est une super expérience.

Vous pouvez découvrir et suivre le quotidien de Pap'à la maison sur son blog, sa page Facebook ou son compte Twitter.

Articles en rapport

Anne Fall de la SCOP « Les petits d’Homme » - Rencontre

Article publié dans "Rencontres" le 26/07/2013 - Mis à jour le 23/05/2014

Anne Fall de la SCOP « Les petits d’Homme » - Rencontre

Il y a quelques mois, nous vous présentions la crèche « les petits d’Homme ». Aujourd’hui, sa cofondatrice Anne Fall répond à nos questions et nous en dit plus sur cet établissement particulier.

Ilya Green, auteure et illustratrice jeunesse - Rencontre

Article publié dans "Rencontres" le 18/10/2013 - Mis à jour le 21/02/2014

Ilya Green, auteure et illustratrice jeunesse - Rencontre

Depuis son premier livre « Histoire de l’œuf » publié en 2004 aux éditions Didier Jeunesse, notre rencontre de la semaine n’en finit plus d’émerveiller petits et grands. À ce jour, Ilya Green a illustré plus d’une vingtaine d’histoires.

Nathalie de Lou Hibou Caillou - Rencontre

Article publié dans "Rencontres" le 08/11/2013 - Mis à jour le 21/02/2014

Nathalie de Lou Hibou Caillou - Rencontre

Il y a quelques semaines, nous vous présentions la marque et le site Lou Hibou Caillou proposant des objets et accessoires de tous les jours ergonomiques, adaptés aux enfants handicapés et, pour une fois, jolis. Cette fois-ci, nous avons la chance de rencontrer sa créatrice, Nathalie, qui a...

La compagnie Alfred de la Neuche, la musique pour les tout-petits

Article publié dans "Rencontres" le 15/11/2013 - Mis à jour le 21/02/2014

La compagnie Alfred de la Neuche, la musique pour les tout-petits

L’éveil des tout-petits n’est pas qu’une affaire de scientifiques et sociologues. Apprivoisant les sons, bruits et accompagnements en tout genre, la Compagnie Alfred de la Neuche utilise la musique pour le plus grand bien de toutes les générations.

Le grand site de la petite enfance