> > > Les établissements Montessori

Les établissements Montessori

Fiche publiée dans "Pédagogies" le 24/05/2013

Les crèches et écoles Montessori sont des établissements d’accueil d’enfants qui appliquent la pédagogie Montessori, du nom de l’anthropologue et médecin italienne Maria Montessori.

Les établissements Montessori
Autonomie, liberté et ambiance sont des maitres mots de la pédagogie Montessori (LizMarie_AK/CC-by)

Parmi les établissements Montessori, on trouve essentiellement des jardins d’enfants et des écoles primaires, compte tenu de l’importance accordée dans cette pédagogie aux premières années de la vie de l’enfant, mais on trouve également des collèges. Il existe un seul lycée Montessori en France, à Bailly, dans les Yvelines.

La pédagogie Montessori

La pédagogie Montessori s’appuie principalement sur les premières publications de Maria Montessori : « L’Enfant », publié en français en 1935 et « De l’enfant à l’adolescent », publié en 1958, également en français.

Une école de la Vie

Considérant l’enfant comme un être à part entière, l’adulte doit cesser de vouloir le modeler selon son désir.

Dans la pensée de Maria Montessori, l’adulte doit garder une place d’observateur face à l’évolution de l’enfant. L’éducateur doit donc abandonner son statut d’autorité et de supériorité et cesser de corriger sans cesse le travail des petits. Les encadrants apportent seulement une présence discrète et une aide non intrusive aux enfants : ce sont donc l’autonomie et la liberté de l’enfant qui sont valorisées.

Les enfants s’épanouissent librement dans un environnement adapté, ils déplacent les objets à leur guise, choisissent leurs jeux ainsi que la durée de l’activité selon leur spontanéité.

Les encadrants évitent le plus possible d’imposer des activités aux enfants, de leur enlever les objets des mains ou de les « aider » à aller plus vite. Les petits sont laissés libres d’évoluer à leur rythme.

La pédagogie Montessori valorise en tout point ce que l’adulte considère d’habitude comme des imperfections : ces petits gestes maladroits des enfants, qui en réalité leur permettent d’apprendre et de se construire.

Une « ambiance » adaptée aux tout-petits

Outre l’autonomie et la liberté de l’enfant, la pensée Montessori s’appuie sur un troisième point : l’ambiance.

Il s’agit de créer un environnement adapté aux petits et propice à leur évolution. Dans cet environnement, que Maria Montessori appelle l’« ambiance », tout doit être prévu pour faciliter les expériences des enfants et leur évolution autonome.

Les meubles sont bas pour que les enfants puissent y prendre et y poser des objets, les matières sont douces, colorées, elles favorisent leur curiosité. L’« ambiance » adaptée permet que les enfants soient intégrés à toutes les activités, on ne leur interdit pas de ranger les objets ni d’aller les prendre, ils sont les habitants prioritaires du lieu.

Le matériel d’expérimentation Montessori

La pédagogie Montessori s’appuie en grande partie sur des outils adaptés à l’éveil des aptitudes des enfants, et notamment de leurs aptitudes sensorielles. Ce matériel, que l’enfant peut manipuler lui-même, est très simple et cible l’apprentissage d’une compétence en particulier.

Les éducateurs proposent différents groupes de matériel, selon l’âge des enfants :

  • du matériel de vie pratique pour les plus petits (nœuds, lacets, contenants, etc.),
  • du matériel sensoriel (forme, couleur, poids, texture, etc.),
  • pour les plus grands, du matériel pour les mathématiques, le langage, les sciences, l’histoire et la géographie.

Pour avoir une idée de la diversité et du design du matériel Montessori, vous pouvez visiter le site www.montessori-spirit.com.

L’apprentissage de la vie en groupe

Enfin, la pédagogie Montessori donne une grande importance à la sociabilisation des petits. Dès le plus jeune âge, les éducateurs les laissent évoluer ensemble et favorisent le mélange des âges au sein d’un même groupe : les petits s’inspirent des grands qui sont de ce fait, davantage responsabilisés. Petits et grands évoluent dans un lieu commun, partageant les objets et l’espace, ce qui favorise l’apprentissage de la différence et la communication.

L’accueil Montessori pour les tout-petits

La pédagogie Montessori accorde une importance toute particulière au tout début de la vie de l’enfant, période pendant laquelle se construisent beaucoup de compétences et d’aptitudes, autant sur le plan psychologique et cognitif, que sur le plan physique.

Dans l’offre d’accueil Montessori, on trouve surtout des jardins d’enfants appelés « communautés enfantines », qui accueillent les enfants de l’âge 2 ans jusqu’à 3 ou 4 ans, c’est-à-dire jusqu’à leur entrée en école maternelle.

La communauté enfantine

Les enfants sont accueillis à partir d’environ 2 ans jusqu’à ce qu’ils soient prêts à entrer à l’école, c’est-à-dire jusqu’à 3 ou 4 ans.

Au sein de la communauté enfantine, la pédagogie Montessori cherche à développer prioritairement l’autonomie des enfants, l’apprentissage de la motricité globale et fine.

Les éducateurs proposent aux tout-petits des exercices de vie pratique, au cours desquels les enfants apprennent de façon autonome à exécuter des gestes simples de la vie quotidienne : couper un fruit ;  éplucher ; éponger de l’eau ; ratisser du sable ; verser du liquide dans un verre ; coller une enveloppe, etc.

Ces petits exercices développent leur motricité et leur sens cognitif, tout en favorisant leur autonomie. De plus, ils vont facilement pouvoir répéter ces gestes à la maison pour continuer leur apprentissage.

L’apprentissage de la propreté se fait également en douceur au cours du séjour au jardin d’enfants, et en accord avec les parents.

Certains jardins Montessori sont bilingues ou trilingues. Dans ce cas, les éducateurs parlent aux enfants dans leur langue natale. D’une façon générale, la pédagogie Montessori insiste sur le fait que l’adulte conserve un langage normal lorsqu’il s’adresse aux enfants, afin de faciliter l’apprentissage de la langue.

Le grand site de la petite enfance