> > > Auxiliaire de puériculture

Auxiliaire de puériculture

Fiche publiée dans "Fiches métier" le 04/09/2012

Une auxiliaire de puériculture suit une formation de 10 mois et s'occupe directement des enfants dans la structure d'accueil.

Auxiliaire de puériculture
Auxiliaire de puériculture

Le métier

Les auxiliaires de puériculture accueillent et encadrent les enfants dans la structure d'accueil. Elles sont au cœur de l'animation de la structure et sont responsables de groupes de 5 à 8 enfants. Les auxiliaires de puériculture organisent les animations avec les enfants et sont placées sous le contrôle d'une infirmière-puéricultrice ou d'un EJE.

Qualités requises

Une auxiliaire de puériculture doit posséder les qualités suivantes :

  • aimer s'occuper des enfants en bas âge ;
  • avoir le sens du contact et de l'écoute ;
  • savoir travailler avec une équipe pluridisciplinaire.

Horaires

Les horaires dépendent de la structure où travaille l'auxiliaire de puériculture, mais elle effectue en général 35 heures par semaine, chaque jour entre 7 heures et 19 heures.

Salaire

Une auxiliaire de puériculture est rémunérée 1350 € nets en début de carrière et est payée 1900 € en fin de carrière.

Devenir auxiliaire de puériculture

D'une durée de 10 mois, la formation d'auxiliaire de puériculture est dispensée dans les instituts de formation agréés par le Ministère de la Santé. Aucun diplôme n'est requis pour passer le concours d'entrée à la formation, il est seulement obligatoire d'être âgé de 17 ans ou plus.

Diplôme

Une épreuve d'admission conditionne l'entrée en formation, celle-ci est composée d'une épreuve et de culture générale et d'une épreuve orale. Aucune condition n'est requise pour s'inscrire au concours, excepté l'âge : il faut avoir au moins 17 ans. Suit une formation de 10 mois qui aboutit à l'obtention d'un diplôme d'État d'auxiliaire de puériculture.

Formation

La formation d'auxiliaire de puériculture comprend 1435 heures de cours et de travaux, réparties sur 10 mois (formation continue ou discontinue). La partie théorique est scindée en 8 modules, représentant en tout 595 heures :

  1. L’accompagnement d’un enfant dans les activités d’éveil et de la vie quotidienne (175 h) ;
  2. L’état clinique d’une personne à tout âge de la vie (70 h) ;
  3. Les soins à l’enfant (140 h) ;
  4. Ergonomie (35 h) ;
  5. Relation et communication (70 h) ;
  6. Hygiène des locaux (35 h) ;
  7. Transmission des informations (35 h) ;
  8. Organisation du travail (35 h).

La partie clinique est composée de 6 périodes de stage de 4 semaines chacune (840 heures au total), qui permet de découvrir les différents environnements dans lesquels l'auxiliaire de puériculture peut intervenir :

  • service de maternité ;
  • établissement ou service d'accueil d'enfants malades ;
  • structure d'accueil du jeune enfant (2 stages) ;
  • structure d'accueil d'enfants handicapés ou service de pédopsychiatrie ou structure d'aide à l'enfance ;

Le sixième stage est optionnel et dépend du projet professionnel de chaque élève. Il est effectué en fin de stage.

Chaque module donne lieu à une évaluation et le diplôme n'est délivré que lorsque l'élève a obtenu au moins la moyenne aux 8 modules. Les stages donnent également lieu à une évaluation, calquée sur les différents modules théoriques. Des épreuves de rattrapage sont prévues pour les élèves n'ayant pas obtenu leur diplôme lors de la session initiale d'évaluation.

Pour en savoir plus sur les modalités du concours ou de la formation, consultez l'arrêté SANP0620362A du 16 janvier 2006.

Embauches

Les auxiliaires de puériculture peuvent postuler dans toutes les structures d'accueil de la petite enfance, mais aussi en milieu hospitalier (maternité, pédiatrie, etc.) ou dans les centres de la PMI (Protection Maternelle et Infantile).

Carrière

Une auxiliaire de puériculture peut s'orienter vers le métier d'aide-soignant. Après 3 ans d'expérience, une AP ne disposant pas du baccalauréat peut s'orienter vers une formation d'EJE ou d'infirmier, cette dernière formation permettant notamment d'accéder par la suite à la spécialisation d'infirmière puéricultrice.

Témoignages

Vous êtes auxiliaire de puériculture et souhaitez faire partager vos impressions sur le métier, la formation ou les perspectives de carrières ? N'hésitez pas à nous contacter.

Le grand site de la petite enfance