> > > Natacha, du blog Cranemou.com

Natacha, du blog Cranemou.com

Article publié dans "Rencontres" le 01/03/2013 - Mis à jour le 21/02/2014

Chez AlloCreche.fr, on aime bien les blogs de parents, mais pas n’importe lesquels. Blogueuse professionnelle, Natacha alias Cranemou répond aujourd’hui aux questions d’Allocreche.

Natacha alias Cranemou - Rencontre
Cranemou et Clapiotte (© Cranemou)

Créé avec l’arrivée de la petite Clapiotte, désormais âgée de 3 ans et des brouettes, le blog de Cranemou retrace les joies, les angoisses, les coups de cœur et les coups de colère d’une jeune maman.

Natacha, pouvez-vous vous présenter en quelques lignes à nos visiteurs ?

Alors je suis lyonnaise, j’ai 32 ans, je suis maman de deux enfants de 7 ans et demi et 3 ans, et j’ai une légère tendance à tout dédramatiser, souvent, voire tout le temps. Je prône la bonne humeur, mais j’ai un caractère de cochon et je suis mariée à un aspiro-maniaque.

Une maman 2.0

Hyper-connectée, Natacha fait désormais partie de ces e-fluent mum, faisant de la toile un repère idéal pour les parents.

À l’origine, votre blog est présenté comme un exutoire, une sorte de défouloir de maman. Ça fonctionne ?

Complètement.


Dire (et dans mon cas, écrire) mes travers de maman, mes déboires, mes questionnements, mes doutes, mes angoisses... quoi de mieux pour faire passer la pilule et prendre le recul nécessaire pour vivre ma maternité plus sereinement ? Je n’ai rien trouvé de mieux encore. Mon blog, c’est mon psy gratuit.

Vous n’avez ouvert votre blog qu’à l’arrivée de la petite dernière, pourquoi ?

J’ai été arrêtée vers mes 3-4 mois de grossesse. Le grand était à l’école, mon mari travaillait et je me retrouvais à la maison à ne rien faire. L’ennui mortel me guettait. L’idée du blog est venue de mon mari qui savait que j’écrivais toujours sur des carnets et m’a dit que je pouvais aussi le faire sur internet, ça m’occuperait. Il a raison, ça m’occupe toujours !

En dehors de cet aspect défouloir, travailler pour le web vous a-t-il apporté quelque chose de plus dans votre vie de mère ?

Premièrement, j’ai appris à avoir du recul sur mes propres choix et à ne plus juger aussi facilement les autres mères comme il est si facile de le faire. Les échanges amenés par le blog m’ont permis de grandir aussi.

Et en tant que maman hyper connectée, j’ai été au courant de toutes les nouveautés en terme de puériculture, de mode, de nourriture et même de projets sociaux ou politiques concernant la famille. Je suis presque incollable sur ces questions-là, au point d’avoir du mal avec des vendeurs qui ne connaissent pas leurs classiques !

Vous intervenez sur d’autres sites de parents et entretenez régulièrement un site très pratique à destination des familles lyonnaises, onlygones.com. Quel est LE spot lyonnais, selon vous, à faire absolument découvrir aux tout-petits ?

LE spot lyonnais à découvrir avec les tout-petits n’existe pas encore (mais on m’a soufflé qu’il allait bientôt ouvrir dans le 1er arrondissement et j’ai très envie de parier dessus). Suivant notre façon de vivre on trouvera tel ou tel endroit plus sympathique qu’un autre, alors ne citer qu’un seul site serait bien dommage.

Un arrêt sur les pelouses des Berges à l’ombre d’un arbre en été, une location de vélo et charrette pour le dimanche, un resto kids-friendly où on ne nous regarde pas avec un regard accusateur pour avoir emmené nos enfants déjeuner, une boutique de jouets et décos originale, une visite culturelle et participative...

Il y a des milliers de choses tellement chouettes à découvrir dans notre ville et tant de personnes qui se démènent pour faire de notre parentalité quelque chose de plus doux, n’en citer qu’un seul serait bien égoïste.

La crèche collective pour les deux enfants

Trouver une place de garde pour ses enfants aujourd’hui ce n’est pas une sinécure, malgré les obstacles Natacha a choisi un mode de garde bien particulier, la crèche collective.

Pas trop difficile de trouver un mode de garde à Lyon ?

Si. Mille fois si, mais comme partout je pense. J’ai été une vraie chanceuse pour faire garder mes enfants, je m’étais mise en mode du « chacun pour soi » et j’ai pleuré des petits créneaux en crèche jusqu’à m’y incruster à plein temps l’année suivante.

Avant cela, j’avais fait le piquet devant la crèche alors enceinte de 3 mois, presque le test de grossesse dans une main, une promesse de place dans l’autre. Pour trouver une place pour faire garder mon enfant, j’ai dû faire tout ce que je détestais : me vendre, faire les yeux doux, pleurer et ne jamais renoncer.

Vous avez opté, pour Clapiotte comme pour N °1, pour la crèche collective. Pourquoi ce mode de garde plutôt qu’un autre ?

Je suis pour les modes de garde collectifs et je dois bien dire qu’en tant que mère poule- angoissée-trouillarde, j’aurai eu du mal à confier mes enfants à une seule et même personne.

Maintenant, j’ai travaillé en crèche plusieurs années, j’ai été de « l’autre côté » et je pense savoir comment cela fonctionne et c’est ce que je souhaitais pour mes enfants : qu’ils partagent avec d’autres enfants, qu’ils évoluent dans un cadre adapté (et sans moi), qu’ils aient accès à des choses que je ne peux leur proposer à la maison aussi...

Qu’est-ce qui pourrait être amélioré selon vous dans ce mode de garde

Tous les intervenants en crèche devraient avoir des enfants. Je dis ça en rigolant évidemment, mais je ne comprenais pas certains parents, certains questionnements, certaines larmes aussi, parfois lorsque j’y travaillais.

Le premier jour où j’ai laissé mon fils, pour sa première heure d’adaptation, je me suis retrouvée dans leur situation. D’un coup, tout était limpide. Peut être que le côté humain des parents est trop souvent relégué au second plan, alors que quand on accueille un enfant, on accueille bien évidemment le parent aussi, en même temps. On l’oublie souvent, j’ai vu à quel point c’était dommage.

Amour, humour et réactions

Dans la vie de tous les jours, les Cranemou disposent d’une arme des plus terribles, l’humour. Gageons qu’avec ça, Clapiotte et N° 1 iront loin, c’est du moins tout le mal qu’on leur souhaite.

Une actualité qui vous fait bondir/rugir en tant que maman

Les décisions pour les parents prises par des gens sans enfant en général, les gens qui pensent savoir pour nous me mettent hors de moi.

Beaucoup de choses me font bondir en fait en ce moment, mais si je dois ne citer qu’une seule chose, je dirai que le projet de loi sur le congé parental est complètement dingue. C’est toujours « tout ou rien », je trouve ça fou de devoir en arriver à imposer des choses que seule une minorité réclame au lieu de faire évoluer les choses en profondeur, pour tous.

Si vous aviez le pouvoir de changer quelque chose, dans la vie de vos enfants, ce serait quoi ?

J’aimerais qu’ils entendent plus de bonheur autour d’eux et non pas que les mauvaises nouvelles, les guerres, les méchants, les trucs glauques d’adultes. Je me dis toujours que c’est en étant positif qu’on donne le meilleur. Aujourd’hui, on n’entend que des choses horribles, comme si l’avenir de nos enfants était déjà voué à l’échec dès le départ. Ça m’agace.

Les meilleures armes dont disposent vos petits bouts face à vous ?

L’humour. À la maison, on rit beaucoup, tout le temps, et mes enfants me connaissent bien maintenant. Lorsque je me fâche, soit on file droit parce que ce n’est plus le moment, soit on fait de l’esprit et je fonds telle une barbe à papa dans des mains boudinées.
Ils savent doser ce genre de choses... et ça me fait presque peur quand j’y pense !

Y a-t-il un jouet ou une peluche que vous avez eu, enfant, et que vous avez ou que vous auriez aimé transmettre à vos enfants ?

J’ai beaucoup de souvenirs de mon enfance et évidemment, j’ai aussi gardé quelques petits trésors : un nounours Boulgom, un téléphone Fisher-Price, quelques livres, des Petits Malins... Mes enfants aiment bien savoir que j’ai été une enfant aussi, tout comme eux, et ces jeux et jouets là le leur rappellent, ils sont maintenant à eux.

Merci Natacha d'avoir répondu à nos questions. Vous pouvez suivre Cranemou tous les jours sur son blog, www.cranemou.com, ainsi que sur sa page Facebook, son compte Twitter et même sur sa page Pinterest.

Articles en rapport

Jonathan Cyrot de Kid'S Cool - Rencontre

Article publié dans "Rencontres" le 15/03/2013 - Mis à jour le 21/02/2014

Jonathan Cyrot de Kid'S Cool - Rencontre

Dans cette deuxième rencontre de la semaine, nous avons l'honneur d'interviewer Jonathan Cyrot, cofondateur du réseau de crèches Kid'S Cool. Nous revenons avec lui sur son expérience d'entrepreneur, sa vie de famille et sur l'actualité récente de la petite enfance.

Grégoire Monconduit de fairepartnaissance.fr - Rencontre

Article publié dans "Rencontres" le 22/03/2013 - Mis à jour le 21/02/2014

Grégoire Monconduit de fairepartnaissance.fr - Rencontre

Des parents il y en a de toutes les sortes, des blogueurs, des pas blogueurs, des qui travaillent à la maison, des qui sont pères ou mères au foyer, des qui travaillent en entreprises, des qui ont fondé leurs propres entreprises. Aujourd’hui, la rédaction d’AlloCreche.fr va à la rencontre de...

Karine d'Un bébé pour mes 30 ans - Rencontre

Article publié dans "Rencontres" le 29/03/2013 - Mis à jour le 21/02/2014

Karine d'Un bébé pour mes 30 ans - Rencontre

AlloCreche.fr continue son petit tour du web et pose ses questions aujourd’hui à Karine BN du blog « un bébé pour mes 30 ans ».

Stéphanie Leroy d'Au Royaume du Jeu - Rencontre

Article publié dans "Rencontres" le 05/04/2013 - Mis à jour le 21/02/2014

Stéphanie Leroy d'Au Royaume du Jeu - Rencontre

L’interviewée du jour c’est Stéphanie, assistante maternelle de son état et passionnée de jeux et jouets pour les tout-petits. Passionnée à tel point qu’elle en a fait son royaume, partageant cette adoration avec les enfants qu’elle accueille et les autres assistantes maternelles.

Le grand site de la petite enfance