> > > Une prothèse de trachée imprimée en 3D sauve la vie d’un nouveau-né

Une prothèse de trachée imprimée en 3D sauve la vie d’un nouveau-né

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 27/05/2013

Un bébé de 2 mois atteint d’une rare maladie respiratoire a été sauvé par une prothèse de trachée, réalisée à l’aide d’une imprimante 3D. Un succès qui pourrait être le premier pas d’une véritable révolution médicale.

Une prothèse de trachée imprimée en 3D sauve la vie d’un nouveau-né
La prothèse trachéale issue d’une imprimante 3D (Source image : capture d’écran YouTube)

Un bébé de 2 mois sauvé par une prothèse de trachée

Aux États-Unis, un petit bébé de deux mois qui ne pouvait plus respirer a été sauvé grâce à une prothèse d’un nouveau genre : une prothèse imprimée en 3D.

L’opération a eu lieu l’année dernière. Aujourd’hui, il apparaît clairement que l’expérience est un succès. La prothèse a permis aux voies respiratoires du petit Kaiba de se développer normalement, sans aucune complication.

La prothèse de la trachée avait été réalisée dans une matière résorbable, le polycaprolactone, à partir des photos des voies respiratoires de l’enfant.

L’imprimante 3D : la pierre philosophale du 21e siècle

Cette expérience réussie pourrait être le signe d’une véritable révolution médicale, en matière d’innovation. C’est la première fois qu’un objet réalisé à partir d’une imprimante 3D est utilisé comme prothèse. Le succès de cette expérience de l’Université du Michigan ouvre la porte à de nombreuses autres à venir.

Les nouvelles technologies de l’impression 3D, associées à celles de l’imagerie médicale, pourraient servir à fabriquer en un temps record des prothèses extrêmement précises, dans des matières pratiques et peu coûteuses.

L’Université du Michigan a même lancé le concours « La 3D pour la paix » visant à inciter les chercheurs à imaginer des impressions 3D qui pourraient « rendre le monde meilleur ».

La 3D pourrait trouver des applications en médecine, pour des prothèses, mais aussi pour du matériel médical à moindre coût, ou pour des objets en faveur du développement durable : autant de moyens pour combattre la pauvreté et les inégalités.

Actualités en rapport

Le co-dodo multiplie par 5 les risques de mort subite du nourrisson

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 23/05/2013

Le co-dodo multiplie par 5 les risques de mort subite du nourrisson

Les spécialistes dénoncent à nouveau le co-dodo, s’appuyant sur une nouvelle étude britannique selon laquelle, le fait de dormir avec son tout-petit augmenterait de 5 fois le risque de mort subite du nourrisson.

Bébés nageurs : le Chlore, un facteur allergisant

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 21/05/2013

Bébés nageurs : le Chlore, un facteur allergisant

Selon une étude du centre de toxicologie et de pharmacologie appliquée de Louvain, l’exposition au chlore avant l’âge de 3 ans augmenterait le risque d’allergie. Cette découverte remet en cause la pratique des bébés nageurs.

De la bonne utilité des tétines et tototes pour bébé

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 13/05/2013

De la bonne utilité des tétines et tototes pour bébé

À l’heure où l’utilisation de la tétine fait encore débat, des chercheurs suédois y ont trouvé un intérêt non négligeable dans la construction du système immunitaire des bébés, lié à la salive de leurs parents.

Baby-Phone : un soucis de réglementation en France

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 21/06/2013

Baby-Phone : un soucis de réglementation en France

En France, il n’y a aucune réglementation sur la puissance d’émission des babyphones. Or des tests réalisés par le CNRS sur les différents babyphones du marché montrent que, selon la marque, la puissance d’émission peut aller bien au-delà des limites tolérées à l’étranger

Le grand site de la petite enfance