> > > Une pénurie d'assistante maternelle en 2015

Une pénurie d'assistante maternelle en 2015

Actualité publiée dans "Société" le 08/09/2011 - Mise à jour le 03/11/2014

Mauvaise nouvelle pour parents et futurs parents : avec une hausse croissante du nombre d'enfants accueillis et des départs en retraite prévus de 80 000 assistantes maternelles à l'horizon 2015, la garde d'enfant déjà difficile risque de s'avérer encore plus chaotique.

Une pénurie d'assistante maternelle en 2015
Michèle Tabarot (UMP Aix / capture Dailymotion)

Un rapport affligeant

Ce n'est pas un secret, faire garder ses tout-petits devient de plus en plus difficile. Face à la surcharge des crèches tous types confondus, les parents sont de plus en plus nombreux à recourir aux assistantes maternelles.

Un rapport de la députée Michèle Tabarot démontre cependant les limites de cette méthode, cette dernière prévoyant un départ à la retraite de près de 80 000 assistantes maternelles d'ici 2015. Selon le rapport "un risque de pénurie pour cette profession" est fortement à craindre.

Paradoxalement le nombre d'enfants accueillis par ces assistantes maternelles ne cesse de croitre. En 2009 plus de 21 300 bambins supplémentaires ont ainsi été accueillis par rapport à 2008.

Un métier temporaire

Ces dernières années, de plus en plus d'assistantes maternelles se sont déclarées, un statut hélas plus conjoncturel que pérenne pour l'association Familles Rurales.

"La récente hausse du nombre d’agréments peut être un effet de la crise économique. Des femmes licenciées ou ayant du mal à trouver un emploi se lancent dans la garde d’enfants pour passer le CAP et rapporter un revenu complémentaire au foyer.", commente également la caisse nationale des allocations familiales (CNAF).

Pour la secrétaire d’État chargée de la famille, Claude Greef, si des solutions comme la multiplication de maisons et relais d'assistantes maternelles (RAM) sont possibles, la faute incomberait surtout aux conseils généraux. "La plupart délivrent l’Agrément pour deux enfants et tardent à délivrer l’agrément pour le troisième, ce qui occasionne un préjudice financier." estime-t-elle.

Des solutions qui n'en sont pas vraiment au sens de l'économiste Hélène Périvier, selon qui "il faudrait repenser globalement l’accueil du jeune enfant en France, et pour cela mettre de l’argent sur la table", un montant nécessaire estimé à quelque 5 milliards d'euros supplémentaires.

Actualités en rapport

Les crèches de nuit se développent

Actualité publiée dans "Société" le 12/09/2011

Les crèches de nuit se développent

Éparpillées dans les grandes villes, les crèches de nuit encore assez rares tendent à se multiplier. Une réponse logique à l'évolution des modes de vie et des conditions de travail des parents.

Bébé bus : les haltes-garderies se déplacent

Actualité publiée dans "Société" le 27/09/2011

Bébé bus : les haltes-garderies se déplacent

Un peu partout en France, le concept de Bébé-bus commence à se développer. Intervenant essentiellement dans les communes rurales isolées, ces haltes-garderies itinérantes sont gérées par des professionnels.

Bon bilan pour le plan crèche pluriannuel de la CNAF

Actualité publiée dans "Société" le 04/10/2011

Bon bilan pour le plan crèche pluriannuel de la CNAF

Le 27 septembre dernier, le président de la CNAF est revenu sur le bilan à mi-parcours de sa convention d'objectif et de gestion (COG).

Les parents dépassés par leurs enfants ?

Actualité publiée dans "Société" le 07/10/2011

Les parents dépassés par leurs enfants ?

Selon une enquête Ipsos, 67 % des parents avoueraient manquer d'autorité vis-à-vis de leurs enfants. Un mal-être qui serait essentiellement lié au changement de comportement vis-à-vis des générations précédentes.

Le grand site de la petite enfance