> > > Un lien entre l'obésité infantile et les produits de soins

Un lien entre l'obésité infantile et les produits de soins

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 30/01/2012

Une étude américaine vient d'identifier une association entre l'exposition aux phtalates et l'obésité infantile. Elle est la première à étudier cette possible relation. Les résultats ont été publiés dans la revue en ligne « Environmental Research. »

Un lien entre l'obésité infantile et les produits de soins
Logo du centre Mount Sinai © Mount Sinaï Medical Center

Un environnement actuel favorisant l'obésité des tout-petits

Cette étude réalisée par des chercheurs du Centre de la santé environnementale des enfants du Mount Sinaï Medical Center à New York, et financée par le National Institute for Environmental Health Sciences (NIEHS), le National Cancer Institue et le U.S Environmental Protection Agency est la première dans son genre.

Ces chercheurs ont mesuré les concentrations de phtalates dans les urines de 387 enfants noirs et hispaniques de New York. L'IMC, la taille et le tour de taille de ces enfants ont été relevés un an plus tard.

Les phtalates sont des perturbateurs endocriniens qui ont la possibilité d'imiter certaines fonctions des hormones du corps. Ils sont utilisés dans les sols en plastiques, les appareils médicaux et les produits de soins personnels.

Les tests d'urine ont révélé que plus de 97 % des participants avaient été exposés à des phtalates présents dans les produits d'hygiène, comme les parfums, les lotions, etc. Une association entre ces phtalates et l'IMC a été trouvée.

Chez les filles en surpoids avec la plus grande exposition aux phtalates, l'IMC s'avère 10 % plus élevé que chez celles qui ont subi une faible exposition.

L'auteur de l'étude, déclare « La recherche montre que l'exposition à ces produits chimiques au quotidien peut altérer le développement neurologique dans l'enfance, mais c'est la première preuve scientifique de sa contribution à l'obésité infantile. »

Il faut donc réduire l'exposition à ces produits chimiques autant que possible. Aux États-Unis, le taux d'obésité infantile étant presque de 40 % chez les enfants de 6 à 11 ans, l'étude à un impact important.

Les chercheurs vont poursuivre leurs études pour mieux évaluer l'impact de ces produits sur l'obésité infantile.

Actualités en rapport

Syndrome du bébé secoué : une campagne est lancée dans le PACA

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 25/01/2012

Syndrome du bébé secoué : une campagne est lancée dans le PACA

L'union régionale des professionnels de santé médecins libéraux du Paca (URPS ML) a décidé de sensibiliser les parents au syndrome du bébé secoué qui touche de plus en plus de nourrissons en France et dont on ne parle pas assez.

Antidépresseurs : un risque pour la santé du futur nourrisson

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 23/01/2012

Antidépresseurs : un risque pour la santé du futur nourrisson

Une récente étude suédoise a démontré que la prise de certains antidépresseurs tels que le Prozac, pendant la grossesse, pouvait être dangereuse. En effet, l'enfant voit ses risques de souffrir d'hypertension pulmonaire persistante multipliés par 2.

Les bébés mangent mieux avec les doigts

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 13/02/2012

Les bébés mangent mieux avec les doigts

D'après une étude anglaise, le fait de laisser les bébés se nourrir avec leurs doigts serait bénéfique pour eux. En effet, plus sensible à la texture des aliments, l'enfant se dirigerait naturellement vers une nourriture saine, ce qui limiterait donc les risques de surpoids.

Des suppositoires contre la toux retirés du marché

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 15/02/2012

Des suppositoires contre la toux retirés du marché

L'Afssaps a annoncé le retrait du marché des suppositoires contenant des dérivés terpéniques aux enfants de moins de 30 mois et quel que soit leur âge pour les enfants ayant des antécédents de convulsions ou d'épilepsie.

Le grand site de la petite enfance