> > > Un exosquelette imprimé en 3D pour une petite fille de 2 ans

Un exosquelette imprimé en 3D pour une petite fille de 2 ans

Actualité publiée dans "Insolite" le 14/08/2012 - Mise à jour le 08/01/2014

Une fillette de 4 ans, souffrant d'arthrogrypose, a retrouvé l'usage de ses bras grâce à un exosquelette fabriqué par une imprimante 3D. Ce sont les médecins d'un hôpital du Delaware aux États-Unis qui en ont eu l'idée.

Un exosquelette imprimé en 3D pour une petite fille de 2 ans
Grâce à cet exosquelette plus léger, la petite Emma retrouve un usage presque normal de ses bras (capture d'écran Dailymotion, vidéo de Maxisciences)

Une enfant souffrant d'arthrogrypose

La petite Emma, 2 ans, est atteinte depuis la naissance d'une maladie orpheline, l'arthrogrypose, qui l'empêche de bouger ses membres supérieurs sans aide.

Née avec les jambes entourées au niveau de ses oreilles, elle a subi plusieurs interventions et de nombreux plâtres ont été mis en place, mais rien n'a changé, la petite Emma ne pouvait ni manger, ni jouer toute seule et elle ne pouvait pas non plus enlacer ses proches.

Megan Lavelle, mère de la petite Emma, a assisté à une conférence où était présenté le « Wilmington Robotic Exoskeleton (WREX) », un exosquelette biomécanique, créé par le Dr Tariq Rahman dans un hôpital du Delaware aux États-Unis.

Cette découverte permettrait à des patients souffrant d’arthrogrypose de bouger leur bras grâce à un système d’élastiques et d’articulations artificielles.

Un exosquelette imprimé en 3D

Suite à cette conférence, ses parents l'inscrivent dans ce programme dans l'hôpital en question, seulement, l'exosquelette étant constitué de pièces en métal est trop lourd et inadapté pour la petite fille.

Les médecins décident alors de le fabriquer à partir d'une imprimante 3D, qui permet de concevoir des objets en projetant sur une surface lisse plusieurs couches de thermoplastique à partir d'un dessin.

L'exosquelette imprimé en 3D a aussi pour avantage de pouvoir être recréé au fur et à mesure du développement de l'enfant. La petite Emma n'est pas la seule à bénéficier de ce système, l’exosquelette WREX est utilisé depuis 3 ans dans cet hôpital et une quinzaine d’enfants l'utilisent aujourd’hui.

Megan Lavelle explique, lors d'une vidéo publicitaire pour l'entreprise d'imprimante 3D Stratasys, qu'aujourd'hui Emma « peut faire ses devoirs » et peut aussi « interagir avec ses camarades ».

Pour en savoir un peu plus sur Emma et son exosquelette, vous pouvez visiter cette page le site de Stratasys.

Actualités en rapport

Les bonbons ont leur journée le 5 octobre 2012

Actualité publiée dans "Insolite" le 07/08/2012

Les bonbons ont leur journée le 5 octobre 2012

Pour la cinquième année, à l'initiative du syndicat national de la confiserie la journée des petits plaisirs se tiendra le vendredi 5 octobre 2012. Tout le monde pourra donc profiter de centaines de confiseries.

Une réplique 3D de son fœtus comme cadeau-souvenir

Actualité publiée dans "Insolite" le 06/08/2012

Une réplique 3D de son fœtus comme cadeau-souvenir

À l'époque où les imprimantes 3D sont de plus en plus à la mode, une entreprise japonaise propose de réaliser une réplique 3D en résine du fœtus dans le ventre de sa mère. Un produit qui remplacera peut-être les échographies "souvenirs".

USA : enlevée bébé, elle a été élevée par sa ravisseuse

Actualité publiée dans "Insolite" le 01/08/2012

USA : enlevée bébé, elle a été élevée par sa ravisseuse

Une Américaine de 50 ans a été condamnée à 12 ans de prison pour avoir enlevé une petite fille de 3 semaines à l'hôpital en 1987. C'est la victime elle-même qui s'est rendu compte de sa véritable identité et qui a retrouvé ses parents biologiques.

Québec : un nourrisson opéré à la loupe

Actualité publiée dans "Insolite" le 11/07/2012

Québec : un nourrisson opéré à la loupe

Un enfant, né prématuré à 30 semaines et pesant 1,36 kg, a été opéré à la naissance d'une importante malformation cardiaque au Centre mère-enfant au Québec. Cette intervention est une première au Canada.

Le grand site de la petite enfance