> > > L'OMS promeut à nouveau l'allaitement maternel

L'OMS promeut à nouveau l'allaitement maternel

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 29/02/2012

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'allaitement au sein est un moyen efficace de préserver la santé et d'assurer la survie de l'enfant. Allié à une alimentation d'appoint, il aiderait à prévenir la malnutrition et permettrait de sauver environ 1 million d'enfants.

L'OMS promeut à nouveau l'allaitement maternel
Le lait maternel est bon pour la santé des nourrissons (Raphael Goetter / CC-by)

Un allaitement qui pourrait sauver 1 million d'enfants

Allaiter est bon pour la mère, en effet cela apporterait un bien-être et permettrait de réduire le risque de cancer ovarien et mammaire.

L'OMS déclare « Lorsqu’il est exclusif, il entraîne souvent un arrêt des règles, ce qui constitue une méthode naturelle, mais pas infaillible, de contrôle des naissances ».

L'allaitement au sein permettrait aussi de retrouver plus rapidement le poids d'avant la grossesse, et de lutter contre l'obésité.

En ce qui concerne l'enfant, l'allaitement est évidemment aussi bénéfique. En effet, il fournit toutes les calories et les nutriments dont l'enfant a besoin les premiers mois et permet de lutter contre la malnutrition.

De plus, le lait maternel contient des anticorps qui aident à la protection contre les maladies courantes de l'enfance comme les pneumonies, les diarrhées.

Pour apporter tous ces bienfaits, aussi bien à l'enfant qu'à la mère, l'allaitement doit commencer dès la première heure qui suit la naissance et rester exclusif pendant 6 mois.

La mère doit rester à disposition de l'enfant et l'allaiter dès qu'il le réclame, jour et nuit. Après le premier semestre et jusqu'aux 2 ans de l'enfant, ou plus, l'allaitement doit être complété par une autre alimentation.

Aujourd'hui, selon l'OMS, dans le monde, ce serait environ 40 % des bébés de moins de 6 mois qui seraient allaités uniquement au sein. Ce pourcentage n'est pas assez élevé pour l'autorité sanitaire qui préconise depuis toujours l'allaitement exclusif au sein pendant les six premiers mois de vie.

En France, ce taux atteint 60 %, l'OMS déclare que ce dernier doit être encouragé.

Actualités en rapport

Un lien entre les coliques du nourrisson et les migraines

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 27/02/2012

Un lien entre les coliques du nourrisson et les migraines

Une étude américaine montre du doigt un lien possible entre les coliques du nourrisson et les migraines. En effet, les femmes subissant des migraines seraient deux fois plus susceptibles de donner naissance à un bébé qui souffrira de coliques.

L'hyperactivité des enfants liée à leurs ronflements

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 07/03/2012

L'hyperactivité des enfants liée à leurs ronflements

Selon une étude américaine, les enfants qui ronflent ou qui présentent des troubles respiratoires ont plus de risques d'être hyperactifs plus tard. Cette hyperactivité pourrait être due à une mauvaise respiration pendant le sommeil des tout-petits.

Allaitement : un anti-stress naturel

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 16/02/2012

Allaitement : un anti-stress naturel

Une récente étude finlandaise a démontré que l'allaitement était un anti-stress naturel. En effet, les bébés allaités au sein deviendraient des adultes plus apaisés. En plus des bénéfices biologiques, des bénéfices psychologiques à l'âge adulte ont été trouvés.

La surdité infantile guérissable par une greffe de cellules souches

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 16/02/2012

La surdité infantile guérissable par une greffe de cellules souches

Des chercheurs américains ont trouvé un traitement permettant de guérir une forme de surdité chez les nourrissons via une greffe de cellules souches. Un nouvel espoir dans la guérison de la surdité infantile.

Le grand site de la petite enfance