> > > L'obésité infantile, source de cancer colorectal

L'obésité infantile, source de cancer colorectal

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 26/07/2012

Selon une étude de l'université de Tel-Aviv, l'obésité chez les enfants serait la source de nombreux cancers notamment les cancers urothéliaux et le cancer colorectal, à l’âge adulte.

L'obésité infantile, source de cancer colorectal
La courbe taille-croissance chez les tout-petits est importante pour leur vie future

50 % de risques en plus

L'étude réalisée par l'université de Tel-Aviv a été menée sur plus d'un million de participants, suivis pendant 18 ans.

Les docteurs Ari Shamiss et Adi Leiba, ainsi que les autres chercheurs, ont contrôlé différents facteurs comme l'âge, l'éducation ou encore l'IMC chez les participants. Ils ont alors identifié un lien clair entre l'IMC à l'enfance et le diagnostic de certains cancers à l'âge adulte.

Selon l'étude, les enfants souffrant d'obésité ont 50 % de risques en plus de développer un cancer à l'âge adulte que les enfants n'ayant pas de problème de poids.

Deux types de cancer sont essentiellement développés dans ce cas : les cancers urothéliaux, c'est-à-dire de la vessie et des voies urinaires et les cancers colorectal,

Les cancers urothéliaux représentent 6 % à 8 % des cancers chez les hommes et 2 % chez les femmes.

Les chercheurs évoquent aussi la nécessité de continuer les recherches sur le lien entre l'obésité et les autres cancers, comme celui du pancréas pour lequel la recherche est en cours.

Il était déjà connu que l'obésité infantile pouvait être source de diabète, de maladie cardiaque, de douleurs articulaires et musculaires, cela fait désormais une raison de plus pour les parents de surveiller le poids de leur enfant.

Dépistage des troubles cardio-vasculaires important

Une étude néerlandaise concernant les risques cardio-vasculaires chez les enfants obèses montre à quel point un dépistage précoce est important. Les chercheurs ont étudié 500 enfants atteints d'obésité en posant des questions à leur pédiatre.

Ils ont alors constaté qu'avant l'âge de 12 ans, 56 % d'entre eux souffraient d'hypertension artérielle, 14 % avaient un taux élevé de sucre dans le sang et 54 % possédaient un taux de cholestérol problématique.

Les auteurs de l'étude s'inquiètent et préconisent la mise en place d'un dépistage précoce de ces maladies difficile à prendre en charge.

Néanmoins, selon le professeur Patrick Tounian, pédiatre et nutritionniste à l'hôpital Armand-Trousseau, les médecins ne savent pas « aujourd'hui, si ces anomalies sont irréversibles. Il se peut aussi que le risque disparaisse si l'enfant parvient à retrouver un poids normal à l'âge adulte. »

Actualités en rapport

Allergie aux œufs : bientôt un remède pour les enfants

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 23/07/2012

Allergie aux œufs : bientôt un remède pour les enfants

Une récente étude américaine a démontré qu'il était possible de soigner une des allergies les plus répandues chez les enfants, l'allergie aux œufs. Un traitement à base de poudre d'oeufs permettrait, ainsi, de remédier à l'allergie

8 nourrissons sur 10 sont vaccinés contre l'hépatite B

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 30/07/2012

8 nourrissons sur 10 sont vaccinés contre l'hépatite B

Le 28 juillet dernier s'est déroulée la journée mondiale contre l'hépatite, organisée par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), dans le but de sensibiliser davantage les gens face à cette maladie et d'appeler les différents pays à poursuivre leurs efforts.

Le comportement du nourrisson est influencé par la présence du père

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 20/07/2012

Le comportement du nourrisson est influencé par la présence du père

Une étude britannique publiée le 19 juillet dernier montre que la présence du père auprès de son enfant, et la relation qu'il a avec lui dans les premiers mois de sa vie, a une vraie influence sur le comportement du nourrisson.

Être parent diminue les risques d'infections virales

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 19/07/2012

Être parent diminue les risques d'infections virales

Selon une récente étude américaine, publiée dans la revue Psychosomatic Medecine, le fait d'avoir des enfants réduirait les risques d'infections virales, comme les rhumes, en rendant les parents plus résistants aux microbes.

Le grand site de la petite enfance