> > > Les parents peuvent espionner leurs nounous

Les parents peuvent espionner leurs nounous

Actualité publiée dans "Société" le 29/02/2012

Une famille lyonnaise avait espionné sa nounou après l'avoir soupçonné de maltraiter leur enfant. Les parents avaient ainsi placé un micro dans une des peluches du bébé. La nounou a porté plainte pour atteinte à la vie privée, mais les parents ont été relaxés par le tribunal.

Les parents peuvent espionner leurs nounous
Une des peluches était équipée d'un micro

L'espionnage des nounous validé par une décision de justice.

Le 10 janvier 2011, les parents, inquiets de voir leur fils rentrer de chez la nounou « exténuée, assoiffée et les fesses très rouges », ont décidé de cacher un enregistreur numérique dans l'ourson de l'enfant.

Les enregistrements ont démontré que l'enfant était « parqué dans une pièce aménagée en chambre au sous-sol, près du garage, isolée du lieu de vie principal et sans écoute-bébé ».

Les parents ont alors déposé une plainte contre la nounou et cette dernière a été licenciée. Cependant, l'enquête avait été classée sans suite, faute de preuves. La nourrice n'acceptant pas d'avoir été espionnée dépose plainte à son tour pour atteinte à la vie privée.

Mardi dernier, le tribunal correctionnel de Lyon a estimé que les parents n’avaient aucunement l’intention de porter atteinte à leur employée, « le but de cette stratégie n'avait d'autre but que de vérifier les conditions de garde de leur enfant ».

L'avocate de la famille déclare « La santé d’un enfant, c’est un principe essentiel qui doit, lui, être respecté, et qui doit détrôner le sacro-saint principe de la vie privée ». L'avocate de la nourrice, elle, déplore cette décision. Elle déclare « les parents ont désormais tous les droits »

Avec cette décision, poser des micros dans le couffin de bébé devient en quelque sorte légal. L’avocate de la famille a demandé au parlement de normaliser des systèmes de surveillance chez les assistances maternelles. « Les parents sont inquiets, il est grand temps d'institutionnaliser cette forme d'organisation », déclare-t-elle pour appuyer sa demande.

Pour l'avocat de la nourrice, ce jugement ouvre une brèche qui risque de s'avérer très dangereuse. « Un employeur peut désormais tout se permettre face à un employé, y compris intervenir dans sa vie privée ».

Actualités en rapport

Plus de la moitié des parents regrettent les prénoms de leurs enfants

Actualité publiée dans "Société" le 29/02/2012

Plus de la moitié des parents regrettent les prénoms de leurs enfants

Une récente étude britannique a démontré qu'environ la moitié des parents interrogés ne seraient pas satisfaits du prénom choisi pour leur enfant après plusieurs années. Une longue réflexion est donc nécessaire.

Le ski pour les tout-petits

Actualité publiée dans "Société" le 27/02/2012

Le ski pour les tout-petits

Depuis cet hiver, le Baby snow permet aux tout-petits de profiter du ski sur les pistes avec ses parents. En effet, à Orcières, les enfants dès l'âge de 12 mois peuvent aller sur les pistes comme les grands.

La charte de parentalité signée par 359 entreprises

Actualité publiée dans "Société" le 07/03/2012

La charte de parentalité signée par 359 entreprises

La charte, signée en février dernier, a pour but de promouvoir une meilleure conciliation de la vie familiale et de la vie professionnelle au sein de l'entreprise. Plusieurs solutions doivent être mises en place par les entreprises signataires de cette charte.

Les bébés nageurs remis en cause par le CSS

Actualité publiée dans "Société" le 12/03/2012

Les bébés nageurs remis en cause par le CSS

Les experts du Conseil supérieur de la santé (CSS) déconseillent aujourd'hui la technique du bébé-nageur qui vise à familiariser les bébés avec l'eau et ainsi diminue les risques de noyades. Un risque accru de développer de l'asthme ou des bronchiolites est évoqué.

Le grand site de la petite enfance