> > > Les malformations cardiaques du nourrisson plus facilement décelable

Les malformations cardiaques du nourrisson plus facilement décelable

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 09/05/2012

Des médecins britanniques ont mis au point une nouvelle méthode de dépistage qui permettrait de détecter 75 % des malformations cardiaques chez les nourrissons. Une découverte qui pourrait bien sauver la vie de nombreux nouveau-nés.

Les malformations cardiaques du nourrisson plus facilement décelable
L'université Queen Mary à Londres © Queen Mary University

Une nouvelle méthode de dépistage

Actuellement, des méthodes de dépistage comme l'échographie prénatale permettent de détecter la moitié des cas de malformation. Cependant, chaque année, entre 750 et 1300 bébés naissent avec des malformations cardiaques congénitales, c'est-à-dire, présentes dès la naissance.

Le problème majeur de ces maladies est le manque de symptômes apparents. Ces maladies silencieuses mettent en péril la vie des nourrissons qui ne sont pas opérés à temps. Des médecins de l'Université Queen Mary à Londres ont cherché à augmenter l'efficacité des dépistages.

Ils se sont donc penchés sur l'usage d'un oxymètre de pouls, une technique permettant de mesurer la quantité d'oxygène présente dans le sang.

Ainsi, en compilant treize études réalisées sur environ 230.000 nouveau-nés, ils ont découvert que cette méthode pouvait détecter plus des trois quarts des cas de malformation chez les nourrissons.

Un petit boîtier électronique sera placé sur le pied du nouveau-né, si le test révèle un taux d'oxygène anormalement bas, le bébé devra suivre des examens plus approfondis.

Les résultats, publiés mercredi dans la revue scientifique « The Lancet », révèle que l'oxymètre de pouls pourrait sauver entre 200 et 300 bébés supplémentaires chaque année en Grande-Bretagne.

« Cette étude est très importante, car la moitié des enfants victimes de malformations non diagnostiquées meurent à la maison ou en salle d'urgence, faute d'avoir été opérés avant » déclare le Dr Thangaratinam, gynécologue-obstétricien à la tête de ces travaux.

Néanmoins, il précise que cette nouvelle méthode ne permet pas de déceler les malformations qui se développent plus tard, à l'origine de crise cardiaque chez les jeunes adultes.

Actualités en rapport

Un pesticide dangereux pour les fœtus

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 09/05/2012

Un pesticide dangereux pour les fœtus

Une récente étude américaine vient de montrer qu'un pesticide, le chlorpyriphos-éthyle, très utilisé dans les champs et dans les parcs, affecterait le développement du cerveau des fœtus chez les femmes enceintes exposées à cette substance.

Un bébé sur 10 nait prématurément dans le monde

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 09/05/2012

Un bébé sur 10 nait prématurément dans le monde

Selon un rapport réalisé conjointement par une cinquantaine d'associations et l'OMS (Organisation mondiale de la santé), 15 millions de bébés naissent trop tôt chaque année dans le monde. Cela représente plus d'une naissance sur dix.

L'obésité et le surpoids se combattent par les repas en famille

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 03/05/2012

L'obésité et le surpoids se combattent par les repas en famille

Une étude américaine a récemment démontré que les repas en famille permettaient de diminuer les risques d'obésité chez les enfants. Une méthode simple à mettre en place alors que 18 % des jeunes Français sont aujourd'hui en surpoids.

Grossesse et VIH : le traitement compatible pour les nourrissons

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 03/05/2012

Grossesse et VIH : le traitement compatible pour les nourrissons

Une étude américaine confirme la sécurité des médicaments anti-VIH pendant la grossesse, ils seraient sans risque pour les nourrissons, la croissance du fœtus et la mère.

Le grand site de la petite enfance