> > > Les effets néfastes de la télé observés par des chercheurs canadiens

Les effets néfastes de la télé observés par des chercheurs canadiens

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 16/07/2012

Une nouvelle étude canadienne de l'Université de Montréal et du Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine a montré à quel point l'habitude de regarder la télévision pendant des heures pouvait s'avérer néfaste pour les enfants.

Les effets néfastes de la télé observés par des chercheurs canadiens
La télé a un impact négatif sur le développement de l'enfant (James Emery / CC-by)

Une mauvaise habitude

La plupart des enfants passent beaucoup de temps devant la télé. Or une recherche canadienne a démontré que cela pouvait avoir un impact sur leur santé et leurs aptitudes physiques. Au total, 1314 enfants ont pris part à la recherche et faisaient tous partie de l'Étude longitudinale du développement des enfants du Québec.

Le docteur Caroline Fitzpatrick, l'une des auteurs de l'étude, a d'ailleurs été surprise de constater qu'il était possible de mesurer l'impact du petit écran sur la santé des enfants avec autant de précision.

Selon elle, c'était la première fois qu'une équipe s'intéressait aux conséquences de la télévision sur les aptitudes physiques futures des enfants et que le tour de taille était mesuré en lien avec le nombre d'heures passées devant la télévision et en quantifiait l'impact sur la santé plusieurs années plus tard.

Des effets nuisibles

D'après les résultats, le tour de taille d'un enfant de 4 ans et demi gagnera environ la moitié d'un millimètre pour chaque heure supplémentaire qu'il passera devant la télé en plus du temps déjà passé quand il avait 2 ans et demi.

Par exemple, selon les données, un enfant de 4 ans et demi qui regarde la télévision 18 heures par semaine gagnera 7,6 mm de plus autour de la taille avant d'atteindre l'âge de 10 ans. De plus, chaque heure devant le téléviseur à 29 mois réduit d'un tiers de centimètre la distance à laquelle l'enfant peut sauter.

Caroline Fitzpatrick a expliqué que dans le groupe, « des enfants regardaient la télévision pendant 15 heures ou 20 heures chaque semaine ». Quand cela était multiplié par un tiers ou un quart de centimètre, des « différences importantes concernant le tour de taille ou la performance durant les tests musculaires ont été remarquées ».

Elle a précisé que les résultats n'avaient pas pour but de faire culpabiliser les parents qui laissent leur enfant regarder trop longtemps la télévision, mais de leur rappeler qu'il existe des recommandations dans ce domaine et qu'un enfant de deux ans ne devrait pas la regarder plus de deux heures par jour.

Actualités en rapport

Grossesse : il faut limiter la supplémentation en fer

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 17/07/2012

Grossesse : il faut limiter la supplémentation en fer

Une nouvelle étude française, publiée dans la revue Cochrane, révèle que pour prévenir l'anémie chez les femmes enceintes, la prise de suppléments de fer n'est pas nécessaire tous les jours. Une à trois prises par semaine suffiraient.

Être parent diminue les risques d'infections virales

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 19/07/2012

Être parent diminue les risques d'infections virales

Selon une récente étude américaine, publiée dans la revue Psychosomatic Medecine, le fait d'avoir des enfants réduirait les risques d'infections virales, comme les rhumes, en rendant les parents plus résistants aux microbes.

Dormir avec son bébé nuit à sa respiration

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 19/07/2012

Dormir avec son bébé nuit à sa respiration

Une nouvelle étude néo-zélandaise, publiée dans la revue Pediatrics, montre que le fait de dormir avec son bébé entrainerait chez ce dernier des problèmes de respiration qui pourraient entrainer la mort subite du nourrisson.

Le comportement du nourrisson est influencé par la présence du père

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 20/07/2012

Le comportement du nourrisson est influencé par la présence du père

Une étude britannique publiée le 19 juillet dernier montre que la présence du père auprès de son enfant, et la relation qu'il a avec lui dans les premiers mois de sa vie, a une vraie influence sur le comportement du nourrisson.

Le grand site de la petite enfance