> > > Les CPE québécoises attendent leur convention

Les CPE québécoises attendent leur convention

Actualité publiée dans "International" le 06/12/2011

Depuis plus de vingt mois, les centres de la petite enfance (CPE) attendent leur convention. Ces institutions, financées à 85 % par le gouvernement québécois, ont annoncé qu'elles iraient de l'avant avec les moyens de pression en leur possession.

Les CPE québécoises attendent leur convention
Des manifestations en perspective (Robert Lafond / CC-by-sa)

Un abandon des centres de la petite enfance ?

Les CPE sont donc des institutions québécoises ayant pour but la garde et l'éducation de jeunes enfants. Ce réseau a vu le jour en 1997, et est géré par un conseil d'administration composé d'au moins deux tiers de parents utilisateurs de ce service de garde.

Depuis cette date, on compte 1000 centres de ce genre dans la province québécoise. Ces institutions visent à stimuler le développement des enfants que ce soit dans le domaine de la santé, du bien-être ou encore du social, de leur naissance à leur entrée à l'école.

Cela fait plusieurs mois que les conventions collectives de ces instituts sont échues, comme le dit Louise Labrie, représentante des CPE, « On ne peut pas attendre et leur dire qu'on leur laisse six mois pour se réorganiser, c'est assez ».

Ces institutions reprochent à la partie patronale d'avoir ignoré leurs demandes syndicales de mars dernier. Une augmentation des salaires sur 3 ans et une uniformisation des vacances ou jours de congé accordés sont attendues par les CPE.

La confédération des syndicats nationaux (CSN) a annoncé que la grève dans les centres de la petite enfance de ce 7 décembre serait annulée, car elle a reçu la garantie que d'intensives négociations se dérouleront d'ici au 5 février.

La ministre de la Famille a bon espoir de « trouver rapidement un terrain d’entente avec la CSN, de façon à ce que les parents continuent de recevoir des services de garde de qualité ».

Actualités en rapport

Italie : les femmes manifestent pour plus de reconnaissance

Actualité publiée dans "International" le 12/12/2011

Italie : les femmes manifestent pour plus de reconnaissance

À la suite de la manifestation du 13 février dernier, où les Italiennes avaient dit « basta » à Silvio Berlusconi, le 11 décembre a vu un nouveau rassemblement pour « changer l'Italie ». En effet, ces femmes ne sont pas prêtes à baisser les bras et veulent être au centre de la nouvelle politique...

Russie : des « boites à bébé » contre l'enlèvement et l'abandon

Actualité publiée dans "International" le 19/12/2011

Russie : des « boites à bébé » contre l'enlèvement et l'abandon

Face au taux élevé d'abandons de nourrissons en Russie, les hôpitaux seront désormais équipés de « boites à bébé » ce qui permettra aussi d'éviter les enlèvements. La question de la sécurité et de l'anonymat est dans tous les esprits.

USA : la FDA autorise la pose de cœurs artificiels pour enfants

Actualité publiée dans "International" le 19/12/2011

USA : la FDA autorise la pose de cœurs artificiels pour enfants

Le premier dispositif d'assistance cardiaque mécanique pour les enfants en attente d'une transplantation cardiaque vient d'être approuvé par les Américains. Cet organe artificiel existe en plusieurs tailles pour s'adapter aux enfants comme aux adolescents.

À Nouméa, un bébé = un arbre

Actualité publiée dans "International" le 23/12/2011

À Nouméa, un bébé = un arbre

Pour l'année 2012, la capitale néo-calédonienne a décidé d'innover, en fêtant la naissance des futurs citoyens tout en promouvant le développement durable. Pour chaque nouveau-né dont les parents vivent à Nouméa, la ville offrira un arbre à planter.

Le grand site de la petite enfance