> > > Les « boites à bébés » inquiètent l'ONU

Les « boites à bébés » inquiètent l'ONU

Actualité publiée dans "Société" le 12/06/2012

L'ONU juge inquiétantes les boites à bébés, estimant qu'elles vont à l'encontre du droit des enfants à être connu de ses parents. En effet, les parents déposent leur enfant pour l'abandonner dans l'une de ces boites, reliées à un centre de soin.

Les « boites à bébés » inquiètent l'ONU
Une BabyBox à Teplice en République tchèque

Des boites d'abandon de plus en plus présentes en Europe

Les boites à bébés sont situées à l'entrée des hôpitaux, sur le parvis des mairies, à proximité des églises ou encore dans des rues très fréquentées. Souvent de couleur jaune, de loin elles ressemblent à de larges coffres-forts vitrés. L'intérieur comprend un lit autochauffant, une caméra et un signal d'alarme relié au centre de soin le plus proche. Sur la porte, un mode d'emploi explique aux parents comment ouvrir la boite, déposer le bébé et refermer la boite.  Elles sont destinées aux parents voulant abandonner leur nouveau-né dans l'anonymat absolu. Leur nombre se multiplie en Europe, c'est pourquoi l'ONU tire la sonnette d'alarme.

L'Allemagne a été le premier pays à mettre en place ce dispositif en avril 2000. Depuis, dix autres pays européens l'ont adopté, comme l'Italie, la Suisse ou encore la Pologne. Le parent qui abandonne anonymement son enfant dans une de ces « boîtes » a huit semaines pour revenir sur sa décision. Les services hospitaliers vérifient son identité grâce aux empreintes digitales prélevées sur le nouveau-né au moment où il est récupéré. Passé ce délai, une procédure d'adoption classique est enclenchée.

Ce système de boites est néanmoins controversé du point de vue éthique et légal. Les Nations unies ont exprimé à plusieurs reprises leur inquiétude grandissante sur le système, car, de leur point de vue, il viole le droit fondamental d'un enfant de connaître ses parents.

« Ces boites vont à l'encontre du droit de l'enfant à ce que son ou ses parents le connaissent et s'occupent de lui », déclare le comité chargé de contrôler l'application de la Convention internationale des droits de l'enfant. Les bébés récupérés grâce à ces « boîtes » ne peuvent avoir accès, une fois adultes, à l'identité de leurs parents.

Or, comme le stipule la convention relative aux droits de l'enfant « si un enfant est illégalement privé des éléments constitutifs de son identité [...], les États partis doivent lui accorder une assistance et une protection appropriées pour que son identité soit rétablie aussi rapidement que possible. »

Pour Maria Herczog, psychologue pour enfants, ces boites devraient être remplacées par de meilleurs plannings familiaux, des conseillers présents pour les femmes et un soutien financier pour les grossesses imprévues.

Actualités en rapport

L'amour « paternel » essentiel au développement de l'enfant

Actualité publiée dans "Société" le 18/06/2012

L'amour « paternel » essentiel au développement de l'enfant

Une étude de l'Université du Connecticut nous apprend que l'amour paternel a autant, voire plus d'importance que l'amour maternel. Ces conclusions réaffirment le rôle du père et montrent qu'ils doivent s'investir encore plus dans les soins à l'enfant.

L'INSERM identifie les sources de la convoitise

Actualité publiée dans "Société" le 04/06/2012

L'INSERM identifie les sources de la convoitise

Des chercheurs de l’Inserm ont trouvé des réponses neurologiques au fait de désirer, que l'on soit enfant ou adulte, ce que l'on ne possède pas. Selon cette étude, le désir pour un objet augmente lorsqu'il est convoité par d'autres personnes.

L'éveil de bébé passe par le regard et la simplicité

Actualité publiée dans "Société" le 04/06/2012

L'éveil de bébé passe par le regard et la simplicité

Une étude américaine montre que les bébés détourneraient facilement leur attention des situations trop simples ou trop complexes. En effet, ils se focaliseraient davantage sur celles à leur portée, leur permettant ainsi d'en retirer un apprentissage.

Crèches : 123 000 places de créées entre 2008 et 2011

Actualité publiée dans "Société" le 21/05/2012

Crèches : 123 000 places de créées entre 2008 et 2011

Le 16 mai dernier, le Haut conseil de la famille (HCF) a indiqué qu'entre 2008 et 2011, 123 000 places d'accueil pour les enfants de moins de trois ans ont été créées alors qu'une diminution de 54 400 du nombre d'enfants de deux à trois ans scolarisés en maternelle a été observée.

Le grand site de la petite enfance