> > > Le transat avec support d’iPad de Fisher-Price fait polémique

Le transat avec support d’iPad de Fisher-Price fait polémique

Actualité publiée dans "Société" le 11/12/2013 - Mise à jour le 23/06/2014

Spécialiste des jeux et jouets, la marque Fisher-Price veut allier numérique et puériculture en proposant des transats pour bébé compatible avec les iPad d’Apple. Dans un contexte de surexposition des tout-petits aux écrans, l’objet ne laisse pas les parents indifférents.

Le transat avec support d’iPad de Fisher-Price fait polémique
Le nouveau transat de Fisher-Price et sa station d’accueil pour iPad font débat (© Fisher-Price)

Un transat avec support d’iPad pour bébé

La marque américaine Fisher-Price vient de sortir un nouveau transat pour bébé avec une station d’accueil pour iPad intégrée. Pour la marque, l’objet est également un bon moyen de promouvoir ses applications disponibles sur son site www.fisher-price.com

Ajustable sur trois positions, le transat est fourni avec des jouets d’activités et d’éveil. La station d’accueil de l’iPad peut également se transformer en miroir.

Pour le moment, le « Newborn-to-Toddler Apptivity™ Seat for iPad® device » est vendu uniquement aux États-Unis ou sur Amazon, pour un prix moyen de 80 dollars soit un peu moins de 60 euros.

Les parents et experts se divisent sur le bien-fondé du dispositif

Coup de folie des fabricants ou opportunité commerciale ? Les dernières études sur les relations entre enfants et écrans laissent supposer que le produit pourrait se trouver un grand nombre d’acquéreurs. Fin octobre, un sondage révélait qu’aux États-Unis 38 % des bébés de moins de 2 ans auraient déjà utilisé un smartphone ou une tablette.

Malgré cette forte exposition des enfants au numérique, le transat de FisherPrice ne fait pas l’unanimité chez les parents. Sur le site d’achat et de vente en ligne Amazon, certains commentaires évoquent « une honte pour l’humanité », tandis que d’autres appellent au boycott du produit, invoquant le bien-être des enfants.

Du côté des experts, les avis sont partagés. Fervente opposante à l’exposition des jeunes enfants aux écrans, l’Académie américaine de pédiatrie préconise l’interdiction totale des tablettes et des écrans en général pour les moins de deux ans. En France, le corps scientifique est plus mitigé. Les spécialistes déconseillent l’utilisation des tablettes avant trois ans, mais reconnaissent cependant la possibilité d’utiliser l’outil à des fins pédagogiques et d’éveil.

Loin de se démonter, Fisher-Price comprend les critiques, mais rappelle au quotidien The Huffington Post que « les parents peuvent enlever complètement le support qui tient l’iPad ou choisir de l’utiliser avec le miroir fourni ».

 

Actualités en rapport

Conso Baby et les Restos Bébés du Cœur appellent à la solidarité des parents

Actualité publiée dans "Société" le 10/12/2013

Conso Baby et les Restos Bébés du Cœur appellent à la solidarité des parents

Avec une conjoncture toujours difficile, beaucoup de familles et de nouveaux ou futurs parents se retrouvent démunis ou en situation de difficulté financière passagère. Le site Conso Baby s’associe aux Restos Bébés du Cœur pour leur venir en aide.

Garde d’enfant : les familles aisées appelées à participer davantage

Actualité publiée dans "Société" le 02/12/2013 - Mise à jour le 20/12/2013

Garde d’enfant : les familles aisées appelées à participer davantage

Dans un rapport publié le jeudi 28 novembre 2013, la Cour des comptes s’attarde sur l’offre d’accueil des moins de 3 ans. Saluant les progrès enregistrés, la Cour note cependant de larges disparités territoriales et sociales et appelle à une plus grande contribution des ménages « les plus aisés ».

La 1re Grande Semaine de la petite enfance aura lieu en mars 2014

Actualité publiée dans "Société" le 29/11/2013 - Mise à jour le 12/01/2015

La 1re Grande Semaine de la petite enfance aura lieu en mars 2014

Du 10 au 14 mars, la 1re grande semaine de la petite enfance se déroulera partout en France. C’est l’occasion pour les participants de mieux connaître les métiers de la petite enfance et de passer un moment privilégié avec les tout-petits.

Affaire Baby Loup : un dernier recours possible pour la salariée

Actualité publiée dans "Société" le 28/11/2013

Affaire Baby Loup : un dernier recours possible pour la salariée

En mars, la Cour de cassation avait invalidé le licenciement de la salariée voilée dans le cadre de l’affaire Baby Loup, renvoyant l’affaire devant la cour d’appel de Paris. Fait assez rare, la cour d’appel a reconfirmé le licenciement.

Le grand site de la petite enfance