> > > Le paracétamol augmente le risque d’allergies chez les tout-petits

Le paracétamol augmente le risque d’allergies chez les tout-petits

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 18/04/2013

Une récente étude belge a montré que le paracétamol, souvent utilisé en cas de fièvre, pouvait augmenter les risques d’allergies chez les nourrissons. L’ibuprofène serait lui aussi déconseillé chez les tout-petits.

Le paracétamol augmente le risque d’allergies chez les tout-petits
Chez les tout-petits, le plus simple des médicaments peut avoir de lourds effets secondaires (angelie pernas/CC-by)

Le paracétamol et l’ibuprofène : déconseillés pour les nourrissons

Une récente étude belge dirigée par la pédiatre Françoise Smets avait pour but de définir les risques d’allergies chez les enfants, dès la naissance. Pour y parvenir, l’équipe de chercheurs a suivi 225 enfants pendant 5 ans.

Les résultats montrent que même si certains enfants sont prédisposés à être allergiques, leur donner du paracétamol dès leur plus jeune âge augmenterait ces risques d’allergies. Ce médicament ferait diminuer la quantité d’antioxydants présents dans les poumons.

Selon la pédiatre, « Jusqu’à une température de 38,5 °C, mieux vaut découvrir l’enfant, lui donner un bain tiède et essayer d’utiliser des mesures plus naturelles ».

L'ibuprofène, aussi prescrit en cas de fièvre, reste déconseillé, en particulier à cause de ces effets secondaires. C’est pourquoi Françoise Smets recommande de « ne jamais utiliser ces médicaments quand ils ne sont pas vraiment indispensables ».

Une augmentation des allergies entre 1970 et 2000

En l’espace de 30 ans, dans les pays développés, le nombre d’allergies alimentaires, cutanées ou encore respiratoires a plus que doublé. Par exemple, dans le monde, l’asthme touche 5 à 10 % de la population, l’eczéma chez les enfants de 1 à 3 ans en toucherait entre 10 et 20 %.

Selon la pédiatre, cette augmentation pourrait en grande partie s’expliquer par une meilleure hygiène des logements, elle ajoute que la vie en campagne ou la présence d’un chien pendant la grossesse pourrait diminuer les risques d’allergies chez l’enfant.

Pour essayer de réduire au maximum ces risques d’allergies, elle préconise aux femmes enceintes de manger varié et de fournir une alimentation diversifiée à leur enfant dès 4 mois.

Actualités en rapport

Le ministère de la Santé allège la vaccination des nourrissons

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 17/04/2013

Le ministère de la Santé allège la vaccination des nourrissons

Mardi 16 avril, le ministère de la Santé a rendu public le nouveau calendrier des vaccinations. Il a été simplifié afin de favoriser le respect des vaccinations et d’améliorer la protection vaccinale individuelle et collective.

La conscience de l’enfant se développe dès 5 mois

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 23/04/2013

La conscience de l’enfant se développe dès 5 mois

Chez des enfants de 5 mois, des chercheurs ont repéré les mêmes marqueurs neurologiques responsables de la conscience, que chez l’adulte. Le mécanisme de la conscience serait donc bien présent chez les bébés, mais simplement plus lent que chez l’adulte.

L’ANSES confirme la dangerosité du Bisphénol A

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 10/04/2013 - Mise à jour le 25/07/2014

L’ANSES confirme la dangerosité du Bisphénol A

L’ANSES a fait part des résultats de son évaluation sur les risques liés au Bisphénol A. L’agence est formelle, l’absorption de Bisphénol A par la femme enceinte représente bel et bien un risque pour le futur enfant à naître.

Un sénateur veut supprimer le tabac au volant en présence d’enfants

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 30/03/2013

Un sénateur veut supprimer le tabac au volant en présence d’enfants

Yannick Vaugrenard, sénateur de Loire-Atlantique, a interpellé la ministre de la Santé sur les dangers de l’exposition des enfants au tabagisme passif. Il propose d’interdire aux automobilistes de fumer en voiture en présence d’enfants.

Le grand site de la petite enfance