> > > Le comportement du nourrisson est influencé par la présence du père

Le comportement du nourrisson est influencé par la présence du père

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 20/07/2012

Une étude britannique publiée le 19 juillet dernier montre que la présence du père auprès de son enfant, et la relation qu'il a avec lui dans les premiers mois de sa vie, a une vraie influence sur le comportement du nourrisson.

Le comportement du nourrisson est influencé par la présence du père
Le lien père-enfant à une certaine influence sur le développement de ce dernier (Chris. P / CC-by)

Un lien père-enfant important

Les chercheurs de l'université d'Oxford ont mené des recherches sur 192 familles britanniques recrutées dans 2 maternités différentes.

L'équipe en charge de l'étude a interrogé et observé à 2 reprises les participants, la première fois lorsque l'enfant avait 3 mois et la seconde à son premier anniversaire. Le comportement problématique des enfants a ensuite été classé en 3 groupes : oppositionnel, agressif et hyperactif.

Le docteur Ramchandani, directeur de l'étude, et son équipe ont noté que des troubles du comportement étaient plus nombreux dans les familles où le père était distant avec l'enfant et lorsqu'il y avait aussi moins de contact physique entre eux.

Dans ces familles, le comportement des enfants était plus agressif, ils s'opposaient par exemple à l’autorité ou étaient hyperactifs.

En revanche, selon Paul Ramchandani, l'équipe a « découvert que les enfants dont les pères avaient davantage de contact avaient de meilleurs résultats, avec par la suite moins de problèmes de comportement chez leurs enfants ».

Un impact plus influent chez les garçons

L'étude a aussi montré que l'impact du père sur le comportement de l'enfant était plus important chez les garçons que chez les filles. Ainsi, les garçons « sont plus susceptibles d'être influencés par leur père dès leur plus jeune âge » expliquent les chercheurs.

Néanmoins, le directeur de l'étude reste prudent en expliquant que « le mécanisme » reste encore « inexpliqué ». Les études réalisées jusqu'à présent portaient en général sur le rôle de la mère pendant la très petite enfance.

Ainsi, selon les chercheurs, les recherches « apportent une nouvelle pierre à un faisceau grandissant de preuves suggérant qu'une intervention précoce auprès des parents peut avoir un impact positif sur le développement de l'enfant ».

Actualités en rapport

Être parent diminue les risques d'infections virales

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 19/07/2012

Être parent diminue les risques d'infections virales

Selon une récente étude américaine, publiée dans la revue Psychosomatic Medecine, le fait d'avoir des enfants réduirait les risques d'infections virales, comme les rhumes, en rendant les parents plus résistants aux microbes.

Dormir avec son bébé nuit à sa respiration

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 19/07/2012

Dormir avec son bébé nuit à sa respiration

Une nouvelle étude néo-zélandaise, publiée dans la revue Pediatrics, montre que le fait de dormir avec son bébé entrainerait chez ce dernier des problèmes de respiration qui pourraient entrainer la mort subite du nourrisson.

Grossesse : il faut limiter la supplémentation en fer

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 17/07/2012

Grossesse : il faut limiter la supplémentation en fer

Une nouvelle étude française, publiée dans la revue Cochrane, révèle que pour prévenir l'anémie chez les femmes enceintes, la prise de suppléments de fer n'est pas nécessaire tous les jours. Une à trois prises par semaine suffiraient.

Allergie aux œufs : bientôt un remède pour les enfants

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 23/07/2012

Allergie aux œufs : bientôt un remède pour les enfants

Une récente étude américaine a démontré qu'il était possible de soigner une des allergies les plus répandues chez les enfants, l'allergie aux œufs. Un traitement à base de poudre d'oeufs permettrait, ainsi, de remédier à l'allergie

Le grand site de la petite enfance