> > > La pollution est un facteur d'obésité infantile

La pollution est un facteur d'obésité infantile

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 30/04/2012

Une étude de la Mailman School de l'Université de Columbia présente des preuves cliniques que l'exposition prénatale aux polluants peut contribuer à l'obésité de l'enfant. Ces résultats ont été publiés dans le « l'American Journal of Epidemiology ».

La pollution est un facteur d'obésité infantile
Les hydrocarbures mis en cause (Eric Schmuttenmaer / CC-by-sa)

Les polluants fragilisent les bébés pendant la grossesse

L'étude a porté sur 702 femmes âgées de 18 à 35 ans, non-fumeuses, enceinte, résidant à New York et vivant dans des zones majoritairement à faible revenu.

Elles étaient équipées d'un dispositif analyseur d'air disposé dans un sac à dos.

Les enfants des femmes exposées à des niveaux élevés de HAP (hydrocarbures aromatiques polycycliques) pendant la grossesse ont pratiquement 2 fois plus de risques d'être obèses à 5 et 7 ans par rapport aux femmes peu exposées.

Les enfants de 7 ans, dont les mères avaient été le plus exposées, avaient, en moyenne, 2,4 kg de masse grasse de plus que les autres.

Ces résultats viennent confirmer ceux d'autres études sur la souris ayant montré que l'exposition aux HAP entraine des gains de masse grasse ou encore d'études de culture cellulaire ayant montré que des expositions aux HAP empêchent la lipolyse.

Une autre étude du Centre britannique pour la santé environnementale des enfants a constaté que l'exposition prénatale aux HAP peut affecter négativement le QI à l'enfance et entraîner des troubles de l'anxiété et de la concentration, ainsi que la dépression chez les jeunes enfants.

Même si la mauvaise alimentation et le manque d’activité physique demeurent les deux éléments principaux influençant l’obésité, il est désormais prouvé que les polluants jouent aussi un rôle dans cette obésité.

« L'obésité est une maladie complexe à facteurs de risques multiples qui ne sont pas seulement les résultats de choix individuels tels que l'alimentation et l'exercice », commente l'auteur de l'étude, le Dr Andrew G.Rundle.

Actualités en rapport

Le risque d’autisme accru par le tabagisme maternel

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 02/05/2012

Le risque d’autisme accru par le tabagisme maternel

Une étude menée par des chercheurs américains a démontré que le tabagisme maternel pourrait être un facteur déclenchant de l'autisme. Fumer pendant la grossesse pourra ainsi donner lieu à un trouble du spectre autistique sévère chez l’enfant.

L'obésité et le surpoids se combattent par les repas en famille

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 03/05/2012

L'obésité et le surpoids se combattent par les repas en famille

Une étude américaine a récemment démontré que les repas en famille permettaient de diminuer les risques d'obésité chez les enfants. Une méthode simple à mettre en place alors que 18 % des jeunes Français sont aujourd'hui en surpoids.

Grossesse et VIH : le traitement compatible pour les nourrissons

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 03/05/2012

Grossesse et VIH : le traitement compatible pour les nourrissons

Une étude américaine confirme la sécurité des médicaments anti-VIH pendant la grossesse, ils seraient sans risque pour les nourrissons, la croissance du fœtus et la mère.

Les fast-foods français plus sains qu'aux États-Unis

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 24/04/2012

Les fast-foods français plus sains qu'aux États-Unis

Selon une étude, la teneur en sel des plats servis dans les grandes chaines de fast-food diffère selon les pays. Malgré le fait que dans les fast-foods français les plats soient encore trop salés, ils sont tout de même plus sains que ceux des fast-foods américains.

Le grand site de la petite enfance