> > > Italie : les femmes manifestent pour plus de reconnaissance

Italie : les femmes manifestent pour plus de reconnaissance

Actualité publiée dans "International" le 12/12/2011

À la suite de la manifestation du 13 février dernier, où les Italiennes avaient dit « basta » à Silvio Berlusconi, le 11 décembre a vu un nouveau rassemblement pour « changer l'Italie ». En effet, ces femmes ne sont pas prêtes à baisser les bras et veulent être au centre de la nouvelle politique et du plan de croissance.

Italie : les femmes manifestent pour plus de reconnaissance
Des manifestations dans la capitale italienne (Chris Brown / CC-by-sa)

Des crèches inexistantes à Rome

Les revendications faites ne sont autres que le droit de travail des femmes, la non-discrimination et la demande de plus de structures comme des crèches ou autres solutions pour leur permettre de travailler.

Une des figures de ce mouvement, la réalisatrice Cristina Comencini, a ainsi déclaré : « Le gouvernement a changé, mais pas le pays. Et les femmes ne s'en vont pas. Elles restent pour dire que nous voulons travailler, avoir des enfants et être au centre du plan de croissance ».

Il faut savoir qu'en Italie, seulement 46 % des femmes travaillent alors qu'en France elles sont plus de 80 %. De plus, 9 enfants sur 100 peuvent aller à la crèche.

Pour preuve de ce manque de structures, « dans le centre de Rome, il n'existe pas une seule crèche, à la Chambre des députés il y a un barbier, mais pas de crèche » dénonce la députée Giulia Bongiorno.

Une loi s'avère donc nécessaire pour remédier à ces manquements.

20 000 Italiennes mobilisées

Selon les organisateurs du mouvement de dimanche dernier, environ 20 000 femmes se sont réunies à Rome, à Turin, mais aussi à Venise pour se faire entendre. En adressant ce message « Sans nous, l'Italie ne sortira pas de la crise », elles espèrent faire réagir les politiciens et bousculer certaines mentalités.

Cristina Comencini a d'ailleurs clamé que « le bien-être des femmes n'est pas une dépense, mais un investissement ». Mais ces femmes n'étaient pas les seules participantes, le dirigeant du parti de gauche était aussi au rendez-vous, estimant que « la crise est aussi le produit d'une culture vulgaire et machiste ».

Actualités en rapport

Les CPE québécoises attendent leur convention

Actualité publiée dans "International" le 06/12/2011

Les CPE québécoises attendent leur convention

Depuis plus de vingt mois, les centres de la petite enfance (CPE) attendent leur convention. Ces institutions, financées à 85 % par le gouvernement québécois, ont annoncé qu'elles iraient de l'avant avec les moyens de pression en leur possession.

Russie : des « boites à bébé » contre l'enlèvement et l'abandon

Actualité publiée dans "International" le 19/12/2011

Russie : des « boites à bébé » contre l'enlèvement et l'abandon

Face au taux élevé d'abandons de nourrissons en Russie, les hôpitaux seront désormais équipés de « boites à bébé » ce qui permettra aussi d'éviter les enlèvements. La question de la sécurité et de l'anonymat est dans tous les esprits.

USA : la FDA autorise la pose de cœurs artificiels pour enfants

Actualité publiée dans "International" le 19/12/2011

USA : la FDA autorise la pose de cœurs artificiels pour enfants

Le premier dispositif d'assistance cardiaque mécanique pour les enfants en attente d'une transplantation cardiaque vient d'être approuvé par les Américains. Cet organe artificiel existe en plusieurs tailles pour s'adapter aux enfants comme aux adolescents.

À Nouméa, un bébé = un arbre

Actualité publiée dans "International" le 23/12/2011

À Nouméa, un bébé = un arbre

Pour l'année 2012, la capitale néo-calédonienne a décidé d'innover, en fêtant la naissance des futurs citoyens tout en promouvant le développement durable. Pour chaque nouveau-né dont les parents vivent à Nouméa, la ville offrira un arbre à planter.

Le grand site de la petite enfance