> > > Conso Baby et les Restos Bébés du Cœur appellent à la solidarité des parents

Conso Baby et les Restos Bébés du Cœur appellent à la solidarité des parents

Actualité publiée dans "Société" le 10/12/2013

Avec une conjoncture toujours difficile, beaucoup de familles et de nouveaux ou futurs parents se retrouvent démunis ou en situation de difficulté financière passagère. Le site Conso Baby s’associe aux Restos Bébés du Cœur pour leur venir en aide.

Conso Baby et les Restos Bébés du Cœur appellent à la solidarité des parents
ConsoBaby.com et les Restos du Cœur récoltent du matériel neuf ou d’occasion pour les tout-petits (© danr13 - Fotolia.com)

Conso Baby et les Restos Bébés du Cœur s’associent

Face à une demande de plus en plus importante que ce soit en nourriture ou en article de puériculture, les chaines de solidarités s’associent pour apporter une aide encore plus efficace aux familles démunies.

Dans le cadre de la 29e campagne des Restos du Cœur, le site communautaire ConsoBaby.com s’engage aux côtés des familles en mobilisant ses clients et partenaires pour les Restos Bébés du Cœur.

Entièrement consacré à l’univers des bébés, Conso Baby permet aux parents d’échanger sur différents articles de puériculture et trouver l’objet dont ils ont besoin à un prix abordable. Pour les Restos Bébés du Cœur, les visiteurs du site peuvent participer en offrant par exemple leur ancien matériel de puériculture ou en réalisant un don financier pour l’association.

Les Restos Bébés du Cœur poursuivent leurs actions

À travers 62 antennes réparties dans toute la France, les Restos Bébés du Cœur aident en moyenne plus de 30 000 bébés par an.

Pour les parents démunis, ces antennes constituent un lieu d’écoute et d’échanges privilégiés, portés par la présence d’autres parents et de bénévoles expérimentés ou qualifiés professionnellement : des médecins ; des sages-femmes ; des éducateurs de jeunes enfants ; des assistantes sociales ; etc.

Dans les Restos Bébés du Cœur, les parents peuvent également bénéficier d’une aide alimentaire et matérielle de base, des vêtements pour les tout-petits, des poussettes ou d’autres articles de puériculture.

Enfin, les antennes peuvent servir de passerelle, d’espace d’orientation vers les autres structures intérieures et extérieures, peut être plus à même de répondre aux besoins des familles à court, moyen ou long terme.

L’hiver dernier, 35 000 enfants avaient bénéficié des services des Restos Bébés du Cœur.

Actualités en rapport

Le transat avec support d’iPad de Fisher-Price fait polémique

Actualité publiée dans "Société" le 11/12/2013 - Mise à jour le 23/06/2014

Le transat avec support d’iPad de Fisher-Price fait polémique

Spécialiste des jeux et jouets, la marque Fisher-Price veut allier numérique et puériculture en proposant des transats pour bébé compatible avec les iPad d’Apple. Dans un contexte de surexposition des tout-petits aux écrans, l’objet ne laisse pas les parents indifférents.

Garde d’enfant : les familles aisées appelées à participer davantage

Actualité publiée dans "Société" le 02/12/2013 - Mise à jour le 20/12/2013

Garde d’enfant : les familles aisées appelées à participer davantage

Dans un rapport publié le jeudi 28 novembre 2013, la Cour des comptes s’attarde sur l’offre d’accueil des moins de 3 ans. Saluant les progrès enregistrés, la Cour note cependant de larges disparités territoriales et sociales et appelle à une plus grande contribution des ménages « les plus aisés ».

La 1re Grande Semaine de la petite enfance aura lieu en mars 2014

Actualité publiée dans "Société" le 29/11/2013 - Mise à jour le 12/01/2015

La 1re Grande Semaine de la petite enfance aura lieu en mars 2014

Du 10 au 14 mars, la 1re grande semaine de la petite enfance se déroulera partout en France. C’est l’occasion pour les participants de mieux connaître les métiers de la petite enfance et de passer un moment privilégié avec les tout-petits.

Affaire Baby Loup : un dernier recours possible pour la salariée

Actualité publiée dans "Société" le 28/11/2013

Affaire Baby Loup : un dernier recours possible pour la salariée

En mars, la Cour de cassation avait invalidé le licenciement de la salariée voilée dans le cadre de l’affaire Baby Loup, renvoyant l’affaire devant la cour d’appel de Paris. Fait assez rare, la cour d’appel a reconfirmé le licenciement.

Le grand site de la petite enfance