> > > Chine : un vaccin mortel contre l’hépatite B

Chine : un vaccin mortel contre l’hépatite B

Actualité publiée dans "International" le 27/12/2013

En Chine, un peu plus d’un mois, huit nourrissons ont trouvé la mort suite à l’injection d’un vaccin contre l’hépatite B. Traumatisés par les anciens scandales sanitaires, les familles chinoises réclament la plus grande fermeté de l’État. Près de 44 millions de doses de ce vaccin seraient actuellement en circulation.

Chine : un vaccin mortel contre l’hépatite B
Le vaccin contre l’hépatite B, élaboré localement, serait la cause du décès de huit nourrissons en moins de deux mois (© ursule – Fotolia.com)

Un vaccin obligatoire, mais mortel chez le nourrisson ?

Dans les hôpitaux publics comme dans les cliniques privées, la vaccination contre l’hépatite B est obligatoire en Chine. Inoculé chez le nourrisson dans les 24 heures suivant sa naissance, le vaccin peut-être fabriqué localement ou à l’étranger.

L’un de ces vaccins fabriqués par les laboratoires à Henzhen dans la province du Guangdong (Sud-Est) pourrait être responsable de la mort de sept nourrissons au cours des mois de nombre et de décembre 2013.

Malgré l’absence d’étude approfondie sur le sujet, la distribution du vaccin a été interrompue par l’administration chinoise de l’Alimentation et du médicament. 44 millions de doses auraient déjà été vendues dans 27 provinces, précise l’agence de presse Chine Nouvelle.

Un secteur non règlementé

Ce drame n’est pas sans rappeler d’autres catastrophes sanitaires intervenues au cours de ces 5 dernières années. Pour l’opinion publique, ce nouveau scandale remet à nouveau en question la qualité et l’intégrité des contrôles sanitaires effectués sur les médicaments.

Le peuple comme les médias nationaux appelle à la plus grande fermeté sur cette affaire. Pour le Global Times, « les autorités doivent répondre rapidement aux préoccupations du public et aux soupçons (entourant ce vaccin), mener une enquête approfondie, punir sévèrement les responsables du scandale et saisir l’occasion pour mieux règlementer tout le secteur ».

Ce mercredi 25 décembre, la presse évoquait la possibilité d’un huitième décès de nourrisson qui serait survenu après l’inoculation d’un vaccin similaire, mais fabriqué par une autre firme locale.

Actualités en rapport

Monde : un tiers des enfants ne sont pas reconnus officiellement

Actualité publiée dans "International" le 16/12/2013

Monde : un tiers des enfants ne sont pas reconnus officiellement

Selon l’Unicef, près de 230 millions d’enfants de moins de 5 ans n’auraient pas d’existence légale dans le monde. Sans reconnaissance officielle ces enfants, exclus de la société, sont exposés à toutes les formes d’exploitation et de violences.

La fédération de Wallonie-Bruxelles s’offre 16 000 places en crèches

Actualité publiée dans "International" le 18/11/2013 - Mise à jour le 25/11/2013

La fédération de Wallonie-Bruxelles s’offre 16 000 places en crèches

En approuvant le nouveau contrat de gestion de l’Office national de l’enfance (ONE) 2013-2018, le gouvernement de la Féderation de Wallonie Bruxelles a également validé le Plan Cigogne III officialisant la création de 16 000 nouvelles places en crèches d’ici 2022.

Des mères anglaises payées pour allaiter leur enfant

Actualité publiée dans "International" le 14/11/2013 - Mise à jour le 25/11/2013

Des mères anglaises payées pour allaiter leur enfant

Au Royaume-Uni, le taux d’allaitement reste faible. Pour encourager les jeunes mères à allaiter leur enfant, l’État britannique a décidé de les rémunérer. Si cette expérimentation fonctionne, elle pourrait être appliquée à l'ensemble du pays.

Crèches de l’étranger : le canton de Genève refuse d’abaisser son taux d’encadrement

Actualité publiée dans "International" le 12/02/2014

Crèches de l’étranger : le canton de Genève refuse d’abaisser son taux d’encadrement

Dans le canton de Genève en Suisse, un projet de loi visait à diminuer le taux d’encadrement dans les crèches afin d’augmenter le nombre de places disponibles, tout en n’engageant pas ou peu de dépenses supplémentaires. Le projet a été rejeté massivement par référendum.

Le grand site de la petite enfance