> > > Bébé pleure la nuit ... et alors ?


Bébé pleure la nuit ... et alors ?


Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 07/01/2013

La communauté scientifique a déjà établi que laisser pleurer bébé pendant son sommeil n'avait aucun conséquence émotionnelle sur l'enfant. Une étude récente va plus loin, affirmant que les bébés ont besoin d'apprendre à se rendormir seuls.

Bébé pleure la nuit ... et alors ?

Entre 6 et 18 mois, il n'y a pas lieu de s'inquiéter si l'enfant ne fait pas ses nuits (Valentina Powers/CC-by)

Laisser pleurer bébé est bon pour son développement

Difficile de ne pas accourir au chevet d'un nourrisson en pleurs pourtant, selon les chercheurs de l'université de Temple à Philadelphie, laisser son bébé de plus de 6 mois pleurer la nuit est favorable à son développement.

D'une manière générale, la plupart des enfants font leurs nuits à l'âge de 6 mois. Sur un échantillon de 1200 enfants, les chercheurs rapportent que 66 % des nourrissons âgés de 6 mois ne se réveillent pas ou peu (1 fois par semaine).

À l'inverse, 33 % se réveillent toutes les nuits, les fréquences de réveils passant à 2 nuits par semaine à l'âge de 15 mois, puis une nuit par semaine à 24 mois.

Pour le docteur Marsha Weinraub, entre 6 et 18 mois, il n' y a pas lieu de s'alarmer si l'enfant ne fait pas ses nuits. «Lorsque les mères répondent présent à tous ces réveils nocturnes ou si un bébé prend l'habitude de s'endormir au sein, il peut lui être difficile d'apprendre à s'apaiser, ce qui est très important pour un sommeil régulier» précise t-elle dans un article de l'université.

Le sommeil de bébé influence et est influencé par le moral des parents

Une étude australienne publiée en septembre dernier, soulignait déjà le fait que laisser son enfant pleurer durant la nuit jouait favorablement sur les parents. Ceux-ci disposant alors d'un sommeil de plus grande qualité et donc d'un stress quotidien moins élevé.

Les chercheurs de l'université de Temple ont mis en évidence un autre phénomène; Les réveils persistants de l'enfant pourrait être dues à une dépression pré-natale de la mère. D'autres recherches sont néanmoins nécessaire pour établir un véritable lien de causalité.

S'il n'y a pas de véritable règle en la matière, le docteur Weinraub estime que la meilleure chose à faire est de "mettre les enfants au lit à des heures très régulières tous les soirs, de les laisser s'endormir seuls et de résister à l'envie de se précipiter quand ils se réveillent la nuit dès lors qu'on les sait en sécurité".

Actualités en rapport

La saison des grippes et gastro a démarré

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 08/01/2013

La saison des grippes et gastro a démarré

Selon les médecins, la période des fêtes aurait facilité la propagation de la grippe et de la gastro-entérite et le seuil épidémique serait dépassé. Les professionnels donnent quelques conseils pour se protéger.

Le lait maternel est bon pour la flore intestinale de l’enfant

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 09/01/2013

Le lait maternel est bon pour la flore intestinale de l’enfant

Selon une étude réalisée en Espagne, le lait maternel contiendrait plus de 700 espèces de bactéries, ce qui serait une bonne chose pour la flore intestinale de l’enfant. Certains facteurs peuvent néanmoins diminuer cette qualité de lait.

Dépistage néonatal : le test de Guthrie amélioré flirte avec l'éthique

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 17/01/2013

Dépistage néonatal : le test de Guthrie amélioré flirte avec l'éthique

Utilisé depuis une cinquantaine d’années, le test de Guthrie effectué dans les premiers jours de vie de l’enfant a été perfectionné et permettrait dorénavant de dépister 50 pathologies. Pour certains, cette nouvelle portée soulève un recadrage éthique.

La balance high-tech pour bébé de Withings est enfin commercialisée

Actualité publiée dans "Santé et enfance" le 22/01/2013 - Mise à jour le 23/06/2014

La balance high-tech pour bébé de Withings est enfin commercialisée

La nouvelle balance interactive « Smart Kid Scale » de Withings est enfin commercialisée. Permettant un suivi régulier via smartphone, l’outil est déjà annoncé comme une véritable révolution.

Le grand site de la petite enfance