> > > Australie : des excuses nationales pour les adoptions forcées

Australie : des excuses nationales pour les adoptions forcées

Actualité publiée dans "International" le 01/03/2012

Une enquête parlementaire vient de recommander au gouvernement australien de faire des excuses publiques et de verser des indemnités au grand nombre de mères célibataires forcées d'abandonner et enfant entre 1950 et 1970.

Australie : des excuses nationales pour les adoptions forcées
Nicola Roxon (Timeshift9 / CC-by-sa)

Des milliers d'abandons forcés entre 1950 et 1970

Pour cause de pression sociale, les jeunes femmes célibataires qui étaient enceintes étaient envoyées chez des proches ou dans des institutions religieuses.

Bien avant leur naissance, les bébés étaient destinés à l'adoption. Les mères étaient obligées d'obéir, l'adoption leur étant présentée comme inévitable, elles n'avaient aucun autre choix. Parfois même, leur signature était obtenue frauduleusement, explique le Sénat.

« Il est prouvé que le consentement des mères n'a pas été obtenu de manière régulière. Il y a des preuves de coercition. Ces pressions, ces pratiques et cette politique sont un traumatisme à vie pour les mères, les pères, les enfants adoptés et les familles », précise la sénatrice Rachel Siewert.

Les mères et les enfants n'avaient qu'un accès restreint aux informations les concernant. Le certificat de naissance de l'enfant était délivré au nom des parents adoptifs.

Les autorités estimant qu'il fallait « une coupure nette » pour le bien de toutes les personnes impliquées. Le ministre de la Justice Nicola Roxon a précisé que le gouvernement allait « examiner le rapport avant de répondre aux recommandations. »

L'Australie, à l'époque un pays religieux et conservateur, a donc été condamnée à présenter des excuses publiques pour ses adoptions forcées. De plus, le gouvernement en cause se voit dans l'obligation de verser une indemnité à toutes les femmes ayant été séparées de leur enfant à cette époque.

Actualités en rapport

L'avortement sélectif pratiqué au Royaume-Uni

Actualité publiée dans "International" le 29/02/2012

L'avortement sélectif pratiqué au Royaume-Uni

Contre toute attente, une enquête menée au Royaume-Uni en caméra cachée a démontré qu'il était possible d'avorter si le sexe de l'enfant ne convenait. Le fait que ces avortements puissent exister en Europe provoque un vrai scandale.

Québec : l'opération « Enfant soleil » bat son plein

Actualité publiée dans "International" le 12/03/2012

Québec : l'opération « Enfant soleil » bat son plein

L'opération « Enfant soleil » soutient le développement d'une pédiatrie de qualité et contribue à la réalisation de projets d'intervention sociale pour les enfants québécois. À ce jour, c'est plusieurs millions de dollars ont été reversés.

Belgique : le français remis en cause dans plusieurs crèches

Actualité publiée dans "International" le 12/03/2012

Belgique : le français remis en cause dans plusieurs crèches

Un nouveau décret flamand exigera au moins un travailleur néerlandophone par crèche reconnue en Flandre. Le personnel de ces structures d'accueil pour enfants devra donc pouvoir attester de sa connaissance active du néerlandais.

L'éducation à la française approuvée dans un livre américain

Actualité publiée dans "International" le 13/02/2012

L'éducation à la française approuvée dans un livre américain

Une journaliste américaine, installée à Paris, a publié le 7 février dernier, un livre aux États-Unis. Il couvre d'éloges le modèle d'éducation français. Le débat sur la meilleure façon d'éduquer son enfant est donc relancé.

Le grand site de la petite enfance