> > > L’Allemagne se prépare à abandonner les boîtes à bébés

L’Allemagne se prépare à abandonner les boîtes à bébés

Actualité publiée dans "International" le 10/06/2013

Depuis janvier dernier, l’Allemagne envisage de supprimer les boîtes à bébés qui font polémiques et qui ne respectent pas les droits des enfants. Ces tours d’abandon devraient être remplacées par une loi sur l’accouchement confidentiel.

L’Allemagne se prépare à abandonner les boîtes à bébés
Une boite à bébé en Allemagne (Andy Forster/CC-by)

Ces boîtes à bébés qui divisent

Inspirées des tours et roues d’abandon du Moyen-Âge, les boîtes à bébés, bien qu’interdites depuis 1904 en France, ont refait surface en Europe et notamment en Allemagne au début des années 2000.

Pour éviter les abandons sauvages ou les infanticides, ces boîtes permettent aux parents de confier leur enfant aux autorités dans le plus grand anonymat. Une fois l’enfant placé dans la petite boîte chauffée à 37 degrés, une alarme retentit pour que les infirmières et services de soins viennent récupérer l’enfant.

Une des responsables de l’association « Sterni Park » » qui a remis au gout du jour ces boîtes à bébés outre-Rhin s’explique dans le journal international : « laisser son enfant dans “une boîte de bébés” ne signifie pas que la maman souhaite forcément faire adopter son enfant, mais juste qu’elle est dans le besoin et qu’elle souhaite le protéger sans être passible de poursuites. »

En effet, bien que non légalisé, cette forme d’abandon-dépôt reste tolérée par les autorités, aucune poursuite n’étant engagée si la vie du bébé n’est pas mise en danger par cet abandon.

Pour l’ONU et de nombreuses associations, ce dispositif n’améliore en rien les statistiques de mortalité infantile. Qui plus est, ces boîtes induisent la violation d’un droit issu de la Convention internationale des droits de l’enfant, celui de connaître ses origines.

Actuellement, l’accouchement sous X, bien que pratiqué dans certains établissements, n’est pas de base légale en Allemagne.

Une loi pour l’accouchement anonyme en 2014

Afin que l’enfant puisse avoir accès à ses origines, le gouvernement veut encourager l’accouchement sous X.

Face à la polémique, le gouvernement allemand a décidé, en janvier 2013, de mettre en place une loi pour d’encadrement de l’accouchement anonyme, permettant aux femmes d’accoucher de façon confidentielle et de garder l’anonymat pendant 16 ans.

Dans le projet présenté aux députés allemands, il est si prévu que les femmes souhaitant accoucher « de façon confidentielle » indiquent leurs coordonnées, ces dernières restant bloquées par voie administrative pendant un délai de 16 ans.

Ainsi, l’enfant né sous X pourra accéder à ces informations à compter de ses 16 ans.

Si le projet est validé par le Bundestag, la loi pourrait entrer en vigueur de manière progressive en 3 ans et à compter de 2014. Dans ce délai, les boîtes à bébé seraient maintenues temporairement.

Actualités en rapport

Québec : le rôle important des éducatrices à la petite enfance

Actualité publiée dans "International" le 03/06/2013 - Mise à jour le 23/05/2014

Québec : le rôle important des éducatrices à la petite enfance

Dans le cadre de la Semaine des services de garde du Québec, qui s'est déroulée du 27 mai au 1er juin, la fédération des intervenants en petite enfance a rappelé l'importance du travail des éducatrices de jeunes enfants.

Allaitement maternel : le Venezuela pense à interdire le biberon

Actualité publiée dans "International" le 19/06/2013

Allaitement maternel : le Venezuela pense à interdire le biberon

Au Venezuela, un projet de loi interdisant aux mères de donner le biberon est en cours d’examen par le Parlement. Pour les défendeurs du projet, il s’agirait de couper court aux importations massives de lait infantile.

Nigéria : une nouvelle « usine à bébés » démantelée par la police

Actualité publiée dans "International" le 14/05/2013 - Mise à jour le 22/05/2013

Nigéria : une nouvelle « usine à bébés » démantelée par la police

Dans le sud du Nigéria, dix-sept adolescentes à différents stades de grossesse ont été libérées par la police. Âgées de 14 à 17 ans, mal nourries et toutes enceintes du même homme, elles attendaient des bébés destinés à la vente. Dans le pays, ce trafic dure depuis plusieurs années déjà

À Bruxelles, les crèches se multiplient et recrutent

Actualité publiée dans "International" le 19/07/2013 - Mise à jour le 04/09/2013

À Bruxelles, les crèches se multiplient et recrutent

En Belgique, le plan Cigogne 3 prévoit l’ouverture, en Région wallonne et bruxelloise, de 1 600 nouvelles places d’accueil par an, et ce, jusqu’en 2018. Pour répondre encore au mieux aux besoins des familles, la ville de Bruxelles cherche des responsables de crèches.

Le grand site de la petite enfance